Pages

samedi 26 janvier 2013

Montrer ou ne pas montrer

Vous savez tous que lorsque le Lutin bleu n’a pas entendu Quichottine depuis un moment, il s’inquiète et furète dans les allées de la Bibliothèque.

Il va même jusqu’à soulever un à un tous les coussins… Oui ! Ceux qui servent aux visiteurs lorsqu’ils s’installent confortablement pour écouter une nouvelle histoire, ou, simplement, pour imaginer avec elle ce qu’ils ressentiraient en voyant une image, en lisant un nouveau livre, ou l’un de ceux cent fois relus…

Comme si elle pouvait se cacher sous un coussin !


Il lui faudrait pour cela rapetisser, comme Alice dans son Pays des Merveilles.

Vous pensez bien qu’elle ne le peut pas, du moins pas dans sa réalité…

– Mais, quand elle est dans sa Bibliothèque virtuelle, tout est possible. C’est bien ce qu’elle répète à longueur de journée, au fil de ses rêves quelquefois gris, et souvent bleus… Non ?
C’est vrai. Il est souvent plus simple pour elle de penser que ça l’est. Qu’il suffit de regarder autrement pour que tout soit beau, même la pluie et la grisaille, même…

– Non, pas « même »…
Il y a des choses qui ne sont jamais belles, jamais !

Tu vois… Imagine une lézarde dans un mur...

– Pas de rapport !

Si ! Le mur n’est pas joli, avec cette fissure qui pourrait encore s’écarter, devenir tellement grande que toi, tu pourrais t’y glisser…

– Eh bien ?

Il te serait facile de la réparer, tout en sachant que la fissure reviendra, que c’est une cassure bien plus profonde qu’une simple rayure irrégulière dans le plâtre ou le ciment.

 – Mais alors ? Il ne faut pas le faire ?

Si, bien sûr, quand on le peut, quand on a les moyens de revenir indéfiniment au même endroit, ravauder le mur comme une chaussette en espérant qu’il tiendra.

– Tu tournes en rond, là.

Tu crois ? Non, je t’explique.

On peut aussi choisir de la cacher… en mettant devant une plante grimpante, qui fleurira peut-être ou peut-être pas, mais saura afficher sa beauté tout en remplissant sa fonction première : éviter que l’on regarde cette fissure qui grandit au grand dam de celui qui l’observe.

– Une plante… mais bon, même si c’est une bonne idée, cela peut ne pas suffire…

Il faut en faire un élément du décor… le mur devient la plante, et la fissure agrémentée de feuilles et de fleurs colorées sera désormais merveilleusement utile…
Tu ne crois pas ?

– Tu voudrais y peindre un trompe-l’œil en somme ?

Oui… en quelque sorte.

– Pourquoi ?

Je ne sais pas… Peut-être seulement pour mettre la vie en couleurs.

Image de Marlène
(Clic pour la voir en grand sur la page originale de son auteur)
Nouveau blog ici.



116 commentaires:

  1. C'est comme rire on peut rire de tout mais pas avec tout le monde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai.
      Je n'y avais pas pensé.

      Douce soirée Gérard.

      Supprimer
    2. Tout sauf du lierre ;-), de la vigne vierge si tu veux mais le lierre agrandit les fissures et brise même le béton. Bonne soirée.

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup ton billet du jour qui est dans le même esprit que le mien d'hier. C'est en effet comme un château de sable que l'on reconstruit indéfiniment et que la mer va emporter en se disant et si elle ne l'emportait pas. Mettre une planche pour cacher la fissure est une bonne idée, mais surtout pas une misère car elle ne la cacherait plus. Bon week-end. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Promis, ce ne sera pas une misère... même si cette plante est facile l'entretien.

      Mes parents me disaient : "Faire et défaire c'est toujours travailler".

      Je crois que l'important est dans ce faire, même s'il doit être défait.

      Douce soirée et bises à toi.

      Supprimer
  3. Les fissures ont leur charme, on les répare parfois, parfois non.
    Elles sont plus nombreuses dans nos murs intérieurs, et là, faire pousser une belle plante, non pour décorer, serait une excellente idée.
    La beauté vient souvent d'une faille, une fragilité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime ce que tu dis, cette fragilité qui pourrait finalement engendrer la beauté...

      Même si je déforme un peu ...

      Merci pour ta présence, Polly.
      Je t'embrasse fort.

      Supprimer
  4. Bonjour ma chère Quichottine,

    Curieuse coïncidence que tu parles de fissure. Nous sommes en plein travaux de rénovation d'une pièce. Les ouvriers y allant de bon cœur, on fissuré le mur de la chambre. On voyait même un peu de jour. Le mal est réparé de leur côté. Côté chambre, on le fera après leur départ. Pas de plante ou de tableau pour cacher. Ma douce moitié ne serait pas d'accord.
    La vie peut se fissurer, le cœur aussi... bien des fissures à cacher, à colmater...
    Un sujet très intéressant, très riche si l'on a le temps de le développer.

    "Il faut en faire un élément du décor… le mur devient la plante, et la fissure agrémentée de feuilles et de fleurs colorées sera désormais merveilleusement utile…"
    L'artiste , elle, adhère à ta belle suggestion.;)

    Je t'embrasse bien fort et te souhaite une douce journée....
    Martine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais pas le talent nécessaire pour le dessiner.

      Toi, tu aurais pu.
      Merci d'avoir si bien vu.

      Douce et belle soirée à toi. Je t'embrasse fort.

      Supprimer
  5. Ca ne sert à rien de cacher une fissure car le mur risque de tomber ...
    Par contre, j'adore les fresques murales !
    Bon week end
    Bisoux doux


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certaines fissures demandent une réparation d'urgence.

      Je suis contente de voir que tu partages ce goût.

      Bisous doux et belle soirée, Dom.

      Supprimer
  6. Je l'imagine bien la fissure dans le mur qui s'entrouvre mais j'imagine à l'intérieur tout un monde de vie imaginaire bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un peu comme regarder par le trou de la serrure du tiroir aux secrets.

      Bises et douce soirée, Katara.

      Supprimer
  7. Une fissure dans un mur de vielles pierres (éh oui Quichottine, tu connais mon amour pour les vieilles pierres de Bretagne notamment), laisse souvent échapper aux attentifs et aux rêveurs des tas de secrets, des contes merveilleux, des histoires sans fin... Alors oui, mille fois oui, j'aime les fissures. Bises et bon samedi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que ces lézardes dans les murs de pierre sont souvent pleines de charme pour ceux qui savent comme toi laisser cours à leur imagination.

      Bises et douce journée, Nettoue.

      Supprimer
  8. Parfois, dans les fissures se mettent à pousser des plantes sauvages... et il est intéressant de se demander comment elles sont arrivées là !
    Douce journée ma Quichottine et GROS BISOUS.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'admire la façon dont les plantes savent utiliser la moindre faille pour tout embellir.

      Douce et belle journée Marité. Gros bisous à toi aussi.

      Supprimer
  9. Nos murs sont lézardés, fissurés, à nous d'y mettre de la couleur même si...
    Quand j'étais petite, à l'école, je mettais des petit cailloux dans les trous d'un vieux mur pendant les récréations ou alors des marrons bien brillants...
    Bisous Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une façon comme une autre de les combler... Mais tu imagines ? Que se passerait-il si un marronnier y poussait ?

      Bisous et douce journée, Marine.

      Supprimer
  10. Je n'aime pas les lézardes sur les murs cela me fait penser aux tremblements de terre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois n'avoir jamais vécu de tremblement de terre...

      Mais j'imagine assez ce que doivent ressentir ceux qui le vivent régulièrement.

      Merci d'être là, Liza.

      Supprimer
  11. Je ne parlerai que des lézardes des murs, celles de la vie sont souvent tristes... celles des murs sont souvent accueillantes! n'ai pas vu un tout petit tournesol y grandir et juste au dessus un couple de mésanges y faire leur nid..
    Belle journée Quichottine
    Bises
    dany

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette image partagée, Dany.

      J'aime bien l'idée de ce tournesol et ce nid.

      Bises et douce journée à toi.

      Supprimer
  12. Mais une lézarde doit servir de maison à Monsieur Lézard à Madame Lézarde et aux petits Lézards, donc une lézarde est utile...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne faut pas qu'il y ait trop de petits... sinon la lézarde grandira et le mur tombera. :)

      Douce et belle journée, Jeanmi.

      Supprimer
  13. Comme Dany, je pense surtout aux fissures de l'âme, qu'on cache sans jamais les colmater, et qui mettent en grand péril le fragile édifice de l'être humain. Et quoi de mieux que le sourire pour camoufler ces accrocs de la vie ? Plus légèrement, je vais de ce pas (plutôt de cette main !) chercher une belle étiquette en tissu pour colmater le gros trou dans le pantalon de "stroumpf bis" ! Bonne journée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce sourire et ta lecture si perspicace. :)

      Tu m'as fait rire avec ton pantalon à repriser... Que de pièces ai-je mis à ceux de mes enfants quand ils étaient petits !

      Bisous et douce journée, Galet.

      Supprimer
  14. Des fissures... fêlures... ça peut se réparer mais ça peut réapparaître. Il suffit parfois d'un petit rien. Les cacher, oui, sans doute. Mais elles restent là, sous la "peinture". Il faudrait un bon coup de vent pour que l'édifice tout entier s'écroule et alors tout reconstruire oui... Ailleurs... Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout reconstruire n'est pas toujours aussi simple que l'on voudrait. Je m'en rends compte ici, alors que ce monde n'est que mots et images, moins lourd que les pierres d'un mur.

      Merci pour tes mots, Marie.
      Passe une douce journée.

      Supprimer
  15. c'est beau une fissure, on peut y mettre tant de choses !
    bisous Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut, c'est vrai.
      Mais le veut-on toujours ?

      Bisous, Josette. Passe une bonne journée.

      Supprimer
  16. C'est ma tête qui se fissure depuis hier au soir et c'est bien douloureux. Les méfaits de l'hiver et des virus... Je vais aller la reposer sur l'oreiller en attendant que les comprimés me soulagent un peu.
    Je t'embrasse Quichottine. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pauvre Cricri !
      J'aurais aimé que tu échappes aux méfaits de l'hiver.

      Pardon d'avoir tant tardé à te répondre... J'espère que tu vas mieux maintenant.

      Je t'embrasse. Passe une douce journée.

      Supprimer
  17. Bonjour,
    Je ne reçois plus les avis de publication... Je vais voir ce qui se passe...
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas certaine que blogspot soit aussi efficace qu'OB pour les avis de publications...

      Je suis navrée.

      Merci d'être là malgré tout, Annette. Je t'embrasse très fort.

      Supprimer
  18. Les fissures font parties de nos vies. Comme elles sont souvent tristes, autant les cacher effectivement et c'est joli de les cacher sous une œuvre d'art.
    Je cache la fissure de ma peine dûe à la mort de mes oiseaux du parc en montrant leurs photos sur mon blog, je les ai tellement photographiés, je leur redonne la vie ? pourquoi pas, rêvons...
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vois, je ne crois pas, mais je suis certaine que tu leur redonnes la vie ainsi.

      Rêvons à ces moments où la peine peut s'effacer devant la joie des retrouvailles, fussent-elles en images...

      Gros bisous et douce journée à toi, Anniclick.

      Supprimer
  19. C'est un travail de tous les jours une construction, que ce soit, une maison, une famille, une situation....

    belle journée Quichottine avec bises de nous deux.


    PS: la copine d'Eliane arrive et nous allons passer au scrabble-duplicate...;

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis certaine que vous avez passé de bons moments.
      Merci pour ta présence, Patriarch.

      Bises et douce journée à vous deux.

      Supprimer

  20. vous dites "fissure" ?? oui il y en a partout, mais à chacun de gérer, cacher, montrer, qui sait, selon les aléas de la vie...mais l'important est de savoir vivre avec, évitons qu'elles grandissent trop, restons positifs;
    bonne soirée, bisous, bisous,
    MIAOU !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout à fait raison, il faut rester positif en toute circonstance.

      Bisous et belle journée à toi.

      Supprimer
  21. Les fissures vaut mieux les colmater, mais j'aime beaucoup les peintures murales. Pour les fissures de l'esprit il faut souvent vivre avec. Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous nous en accommodons le plus souvent, et c'est bien qu'il en soit ainsi. Sinon, comment vivre ?

      Bises et douce journée, Solange. Merci.

      Supprimer
  22. Et pourquoi ne pas laisser tout simplement le lézard venir s'instruire lui aussi ? A Besançon non loin de la maison de mes parents, il y avait un mur dit "mur de vignes", où ils courraient les jours d'été, je me souviens... Et j'aimais !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord... sur un muret, une clôture, elles sont de jolis abris pour les lézards.
      Bises et douce journée, Nettoue.

      Supprimer
  23. Les fissures ne sont pas toujours faciles à refermer...comme on dit il faut du temps au temps, et essayer de positiver le plus possible
    J'adore les murs peints alors cette photo est un régal
    Douce soirée Quichottine & gros bisous de nous deux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un dessin de Marlène, et j'adore aussi.

      Gros bisous et douce journée à vous deux, Laure. Merci !

      Supprimer
  24. Bonsoir Quichottine. Je n'aime pas les fissures dans les murs, souvent très difficiles à colmater. Comme Liza elles me font penser à un tremblement de terre. Quant aux fissures de la vie, mieux vaut les connaître, en parler, que faire comme si elles n'existaient pas... Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'en parler fait souvent du bien...

      Merci pour ce partage.

      Bisous et douce journée à toi aussi.

      Supprimer
  25. Mettre la vie en couleur! En voilà une bonne idée!
    Si tu pouvais peindre le ciel par la même occasion... Il est éternellement blanc ou gris. Quel triste hiver!
    Passe un bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'hiver est triste... il pleut ici.
      Mais heureusement que le printemps reviendra. :)

      Passe une douce journée, Philippe.

      Supprimer
  26. Que tes mots sont réalistes.Il y a maintes façons de cacher une fissure , mais elle est toujours là !
    Le dessin est très joli et très frais, j'aime beaucoup.
    Douce soirée, bises Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureuse que cela te plaise.
      Merci, Erato.

      Bises et douce journée à toi aussi.

      Supprimer
  27. Une fissure ne se cache pas, on la regarde droit ds les yeux, on la répare ou on l'apprivoise....Bises VITA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Apprivoiser... oui, ce serait une bonne idée. :)

      Bises et douce journée, Vita.

      Supprimer
  28. j'ai eu du mal à trouver la route, mais j'y suis, sympa ta nouvelle maison

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente qu'elle te plaise.

      Merci, Emma.

      Supprimer
  29. Il y a des choses que l'on accepte de montrer et d'autres que l'on préfère cacher, mais pour repeindre la vie en couleur en essayant de colmater les fissures et panser les plaies, je suis d'accord qu'il faille au moins essayer de faire son petit possible, même si toutes les fissures ne peuvent se réparer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es la sagesse même. :)

      Merci pour ta présence et tes mots, ABC.
      Passe une douce journée.

      Supprimer
  30. oh la là Quichottine....je découvre le carnet à spirales....
    je reviens doucement dans la blogosphère....rentrée de métropole avec un lumbago attrapé à force de tousser depuis Noël...rien n' y a fait...maintenant, séances de kiné....et pas de défilés de carnaval: je me contente d'encourager mon groupe et de prendre des photos!j'ai retrouvé ma chaise pliante...
    en parlant de lézardes...de fissures...ici, mes murs sont tout craquelés...et je les cache avec de la couleur, tableaux, affiches...
    bisous et bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un endroit qui existait depuis longtemps et que je n'avais pas utilisé...

      Merci d'être passée, Annick. J'espère que tout va s'arranger.

      Bisous et douce journée à toi.

      Supprimer
  31. Bon dimanche. Bises. Fête de famille aujourd'hui c'est pour cela que je n'ai pu aller à l'arrivée du Vendée Globe. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu auras passé une bonne journée malgré tout et que tu ne regretteras pas cette arrivée manquée. Il y en aura d'autres pour toi aussi...

      Bises et douce journée.

      Supprimer
  32. Je me montre pour te souhaiter un bon dimanche
    Bisoux doux mais avec un vent à décorner les boeufs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le vent et la pluie sont ici aussi...

      Je te souhaite une douce journée, Dom. Gros bisous.

      Supprimer
  33. L'idée de dessiner un trompe l'oeil pour camoufler une fissure est originale cela donne un peu de couleurs à la vie .
    Bises et bonne journée Lucia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente que cette idée te plaise.
      Bises et douce journée, Lucia.

      Supprimer
  34. Et pourquoi pas combiner les deux ; le trompe-l'oeil , c'est joli , et placer une plante devant ?

    Merci pour ton passage, Quichottine !

    Gros bisous et passe une douce journée .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'on peut tout faire, et ça n'en sera que plus joli !

      Gros bisous et douce journée à toi aussi.

      Supprimer
  35. Les lézardes peuvent être belles... quand elles sont sur d'autres murs que le siens...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ris... C'est vrai que nous les apprécions moins quand elles s'installent dans nos murs.

      Merci, Marc.

      Supprimer
  36. La beauté vient parfois d'une faille , te dit Polly et je suis bien d'accord avec elle...Il ne faut pas avoir peur des failles, si elles ne sont pas trop profondes quand même, on peut en faire de la beauté
    je t'embrasse Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut du temps je crois. Comme pour tout.

      Je t'embrasse, Gazou. Passe une douce journée.

      Supprimer
  37. J'adopte plutôt le fait de regarder les choses sous un autre angle pour masquer une lézarde , quelles soient celle d'une demeure ou de l'esprit ;-) mon côté photographe peut être .
    Bon dimanche Quichottine Bise (:-*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voir les choses autrement. C'est aussi une excellente idée, Urban.

      Bises et douce journée à toi.

      Supprimer
  38. Mais non Quichottine ne se cacherait pas mais bien à l'aise sur un siège à haut dossier, elle est capable de s'oublier dans une belle lecture !
    Bisous ma douce

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La lecture efface tous les soucis, tous les chagrins. Au moins pendant un temps.

      Bisous et douce journée, Nettoue.

      Supprimer
  39. tu sais ce que j'aime
    c'est ce petit lutin qui croit en toi
    il arrive à te faire te dépasser
    j'aime ses questions/réponses très pertinentes
    merci de mettre de la couleur dans nos yeux
    c'est ma façon d'imager tes articles
    excellente soirée
    ti bo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis heureuse qu'il te plaise. C'est un ami de longue date. ;)

      Excellente journée à toi. Bisous.

      Supprimer
  40. en espérant que le week-end a été bon quichottine ... bise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que pour toi aussi.

      Bises et douce journée, Dom.

      Supprimer
  41. Oui mais Attention si la plante prend racine dans le mur la fissure sera pire encore!!
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord.

      Gros bisous à toi aussi, Dgidgi.

      Supprimer
  42. J'aurais fais exactement la même chose, mettre une belle plante devant la fissure et en tirer partie.. tout en espérant secrètement que le mur ne s'écroule pas!
    douce nuit chère bibliothécaire et bon début de semaine
    tout plein de bisous
    le matelot de la terre ferme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Croisons les doigts. :)

      Merci, Chatou. Bisous doux et belle journée à toi.

      Supprimer
  43. Bon début de semaine
    Bisoux doux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci.

      Bisous doux et belle fin de semaine à toi.

      Supprimer
  44. Réponses
    1. Merci Martine.
      Bises et douce fin de semaine à toi.

      Supprimer
  45. moi je mettrais de la terre et des graines dans la fissure pour qu'elle fleurisse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sourire... et le mur tomberait, je crois, sauf si la plante l'aidait à tenir debout, comme il arrive parfois lorsqu'un arbre s'installe dans une muraille. :)

      Merci, Annie. Bisous et douce journée.

      Supprimer
  46. Les fissures...c'est un joli mot !

    Et j'aime aussi les vieilles pierres...les murs sur les chemins, tout fissurés ou poussent de jolies fleurs sauvages....

    Bises Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi... ces fissures fleuries peuvent être très jolies !

      Bises et douce journée, Noëlle.

      Supprimer
  47. Pauvre lutin il va finir pae renoncer, je le crois un pau jaloux de son ancien logement
    Bisous Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est pas le seul à regretter la Bibliothèque.
      Nous verrons bien. :)

      Bisous et douce journée, Nettoue.

      Supprimer
  48. Je ne reçois pas ta news :-O
    des lézardes ... le bonheur des lézards :-)
    Bonne soirée Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas... as-tu vérifié que tu avais renvoyé ton accord ?

      Passe une douce journée, Kri. Bisous.

      Supprimer
  49. Les fissures sont comme les plaies morales, il faut les agrandir, les gratter pour en ôter le pus et les reboucher bien proprement.
    Bien sûr ça demande plus de courage que de faire pousser du lierre !
    A bon entendeur...
    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sourire... J'aime bien ta façon de voir les choses.

      ... et je t'approuve tout à fait.

      :)

      Supprimer
  50. Ton article me laisse nostaligue, je pense à ma clématite, elle avait grimpée jusqu'au toit et au printemps elle s'habillée de très jolies fleurs roses.
    Tu vois ma clématite c'est ma fissure à moi.

    Désolée de ne plus passer, je pense à toi mais je n'ai plus le temps

    Bisous
    Corinne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Corinne. Je sais bien que tu es très occupée, ce n'est pas si facile de bloguer tout en travaillant et en devant assumer seule tout le quotidien.

      Heureuse d'avoir eu de vos nouvelles. Océanne doit être de plus en plus grande...

      Bisous et douce journée.

      Supprimer
  51. Tant que les fissures sont de murs, qu'une plante ou autre décor peut les masquer il y a encore mille possibilités, autre chose qd il s'agit de fissures symboliques : elles sont inguérissables !
    !
    J'aime bien ce fond style cahier d'écolier, il va bien avec le lutin de bibliothèque...( j'ai aussi changé d'adresse, elle est sur mon ancien blog)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de l'avoir apportée jusqu'ici. :)
      Je suis contente que mon décor te plaise.

      Bises et douce journée, Sido.

      Supprimer
  52. Bon mardi, Quichottine !
    Bisoux doux.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Dom.
      J'espère que tu auras passé une douce journée toi aussi.

      Bisous.

      Supprimer
  53. C'est toujours aussi bien écrit on se laisse porter par tes mots chère Quichottine, t'embrasse plein

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce compliment.

      T'embrasse plein aussi, Joëlle.
      Prends bien soin de toi.

      Supprimer
  54. Bonjour,
    Je te retrouve là ...
    Je pourrais transposer la fissure du mur avec celles de l'âme, beaucoup plus difficile à réparer..
    Bonne journée.
    D@net.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, D@net.

      Les fissures de l'âme sont plus tenaces... on les croit effacées et elles reviennent de plus belle. :(

      Bises et douce journée à toi.

      Supprimer
  55. Les lézardes dans les murs je n'aime pas trop .. Celles de la vie ,il faut essayer de les colmater comme on peut .
    Mais finalement c'est un peu l'histoire de la bouteille à moitié vide ou à moitié pleine ..Chacun gère cela selon son caractère.
    Je te souhaite une bonne journée.Bisous
    Je ne reçois pas ta newletter, je vais me réabonner

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chacun fait comme il peut je crois, et, tu as raison, selon son caractère.

      Bises et douce journée, ma Fanfan.
      Je ne sais pas trop comment fonctionnent les newsletters.

      Un peu comme sur le nouvel OB, je pense. Nous n'en serons plus aussi contents. :(

      Merci pour ta présence.

      Supprimer
  56. Réponses
    1. Merci Patriarch.
      Ces visites amicales font chaud au coeur.

      Bises et douce journée à vous deux.

      Supprimer
  57. Que c'est beau chez toi !!!!!!
    Je suis vraiment surprise, je ne reçois pas tes avis de parution, et quand je veux me réabonner, je n'ai qu'une page blanche, alors je me suis inscrite comme membre, peut-être cela marchera-t-il.
    Les fissures, les lézardes .... au propre comme au figuré ne laissent jamais présager rien de bon si l'on y prête pas attention.
    Bisous ma Quich'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas... Il faudra que je demande aux anciens de blogspot. :(

      Heureuse que ce design te plaise... Il me plaît bien à moi aussi :)

      Il faut toujours veiller à ce que rien ne s'effondre.

      Bisous et douce journée à toi, Madame ma soeur aînée.

      Supprimer
  58. Les commentaires de ce billet sont désormais fermés.

    Rendez-vous sur la "Page blanche", si vous désirez y laisser votre avis ou un message d'amitié.

    http://quichottine.blogspot.fr/2013/01/page-blanche.html

    RépondreSupprimer