Pages

dimanche 9 juin 2013

Le dernier combat, de Dominique Serusier

Il avait accroché ses gants à un vieux clou rouillé... Que resterait-il de lui, d'ici quelques années ?
Que resterait-il de ses combats, des coups reçus et donnés qui maintenaient le public en haleine et le faisaient frémir, trembler d'un coup de gong à l'autre ?

Il se souvenait de la toute première fois...

La cour d'école était bien loin... Il n'y avait jamais tourné le dos à l'adversaire, aux quolibets. Il ne voulait pas qu'on rie de lui, qu'on le malmène comme d'autres, moins forts, moins téméraires, moins orgueilleux.

Il s'était battu, pour lui, pour ces autres, pour ceux qu'il voyait succomber sous le nombre... Qu'ils étaient "courageux", ceux qui se liguaient à plusieurs pour terroriser l'un d'entre eux ! Lui, il les traitait de lâches et les affrontait comme l'aurait fait un chevalier d'autrefois.
"Et s'il n'en reste qu'un, je serai celui-là !" leur lançait-il avant de foncer dans le tas !

On le craignait, un peu... on l'admirait, beaucoup.

Il s'était fait le défenseur des causes que l'on croyait perdues.

Il y avait gagné quelques cicatrices et un nez qu'aucun sculpteur n'aurait pu reproduire sans le contrefaire.

Il s'était trouvé laid... mais il ne l'était pas. Il continuait à lutter contre l'injustice, contre ceux qui mettaient en péril ses propres certitudes, ses désirs et ses rêves. Le monde serait meilleur, il en était certain, si tous acceptaient un jour de ne pas avoir raison... même lui.

Il avait dû apprendre à bander ses mains, à protéger ses doigts, ses dents...
En quoi était-il différent ?

Le chemin qu'il avait choisi était escarpé... ardu.

L'Histoire avait depuis longtemps tourné la page des arènes et des combats à mort, mais... Mais quand il entrait sur le ring, il n'avait pas le choix. Il lui fallait vaincre ou...
- Mais non, voyons, pas "mourir" !
Il lui fallait vaincre ou retourner à l'ombre dont il était sorti.

Pourquoi avait-il, au fil des ans, accepté d'emprisonner ses mains dans ces bandages, dans ces moufles de cuir ?

Quelle colère le poussait à frapper ainsi, jour après jour, de toutes ses forces, comme si sa vie en dépendait ?

Se vengeait-il d'un destin qu'il aurait aimé autre ?

Dans la foule qui l'admirait, un seul regard l'attirait. Il avait feint longtemps de ne pas le voir. Et puis, un jour, ils avaient fait - tous deux - un pas, un seul, l'un vers l'autre. Elle et Lui, Lui et Elle.

Savaient-ils alors que d'autres combats les attendaient ?

Savait-il, lui, en raccrochant ses gants, qu'il devrait défendre d'autres causes et affronter des ennemis bien plus dangereux ?

Savait-il qu'il prendrait d'autres coups ?

Le regarderait-elle tomber et se relever encore, plus fier, plus grand que dans la cour de leur école autrefois ?

L'aimait-elle pour ses victoires ou pour ces moments où elle savait qu'il était assez fort pour tout recommencer ?

Les gants pendent encore à ce vieux clou rouillé ; les bandes orphelines ont oublié l'usage qu'il en faisait... mais, de temps à autre, "Elle" et "Lui" ouvrent l'album de leurs souvenirs. Il soupire, elle sourit.

Elle sait qu'il a vieilli, mais qu'il ne faiblit pas. Il est déjà prêt pour l'ultime combat.

© Quichottine, 8 juin 2013.


"Chaque jour qui passe est un combat de tous les instants, où gloires et défaites se côtoient dans un incessant tournoi. C'est à force de courages et de volontés que l'on se verra décerner dans un ultime combat la récompense suprême." (Dominique Serusier)
...

Merci à Dominique Serusier pour l’image qu’il a bien voulu me prêter.
Si vous avez du temps, allez vous perdre dans sa galerie de tableaux, vous ne le regretterez pas.

(En bonus : Claude Nougaro... l'écouter.)
...

119 commentaires:

  1. salut
    pas mal ce texte
    bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de l'avoir lu.
      Bonne journée, Tiot.

      Supprimer
  2. Ah j'adore.... Boxeur faut l'vouloir en pro, prendre des coups, les donner aussi... merci Quichottine, bises de jill

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un métier que je n'aurais pas aimé faire...
      Merci, jill.

      Bises et douce journée.

      Supprimer
  3. bonjour , je viens de lire ce texte avec beaucoup d'interet ,car il serait a peu de chose pres,representatif de la vie du proprietaire de ses gants ,vous avez creer une tres belle histoire autour de ce tableau ,felicitation !!!!
    PS: si vous etes d'accord j'aimerais le partager sur ma page facebook

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Dominique.

      Je suis heureuse que cela vous ait plu.

      Bien sûr, vous pouvez le partager sur votre page, la mienne n'aurait pas existé sans vous. :)

      Douce et belle journée à vous.

      Supprimer
  4. Un petit coucou pour te souhaiter un bon dimanche !
    Bisoux

    dom

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Dom.

      Passe une bon dimanche toi aussi.
      Bisous doux.

      Supprimer
  5. Un boxeur ne peut jamais perdre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant, le combat a toujours un vainqueur et un perdant. :)

      Supprimer
  6. Très beau texte, accompagné par le bonheur de vieillir ensemble ...
    Merci pour la découverte de l'aquarelle initiatrice et de la galerie de Dominique Serusier.
    Bises dominicales ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi, Midolu.

      Je suis heureuse d'avoir pu t'ouvrir une nouvelle fenêtre.

      Bisous et doux dimanche.

      Supprimer
  7. très beau texte, comme tu nous a habitués à lire...;
    Bon dimanche, Quichottine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Annette.

      Bon dimanche à toi aussi. :)

      Supprimer
  8. Tu pourrais vraiment en écrire tout un livre, une belle aventure d'un homme qui combat de ses poings, de son corps, pour enfin rencontrer la femme, l'amour, la douceur de vivre.
    J'ai une répulsion énorme pour les sports de combat. Va comprendre pourquoi ? sans doute par manque de frère à la maison ?
    J'admire toujours autant ton imagination.
    Bon dimanche ma Quichottine
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pourrais... mais je crois que ce ne serait pas vraiment original, d'autres l'ont déjà écrit mieux que je ne saurais le faire.

      Je n'aime pas non plus les sports de combat. J'avais des frères pourtant. ;)

      Gros bisous et doux dimanche à toi.
      Merci pour tout, Anniclick.

      Supprimer
  9. J'aime beaucoup ton texte sur cette belle photo. La vie est un combat permanent. Souvent aussi un combat contre soi même. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vie est un combat auquel nous ne savons pas toujours nous préparer.
      Certains restent sans défense, hélas !

      Bises et douce journée.

      Supprimer
  10. Ces gants raccrochés sont un peu pathétiques. La boxe était omniprésente il n'en reste que les gants. En même temps, n'étant pas fan de ce sport, cela ne me dérange pas, mais penser à l'homme qui les portait me rend un peu mélancolique. Il y a un deuil à faire... Bon après-midi Quichottine. Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les objets ont une âme, et ce tableau en est le témoin aujourd'hui.

      J'ai aimé ce qu'il m'a raconté.

      Gros bisous et douce fin de journée à toi.

      Supprimer
  11. "Chaque jour qui passe est un combat de tous les instants, où gloires et défaites se côtoient dans un incessant tournoi. C'est à force de courages et de volontés que l'on se verra décerner dans un ultime combat la récompense suprême."
    Et comme je le comprends ma Quichottine... Toute sa vie il faut se battre, relever les challenges pour se prouver que nous existons.
    Bises et bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les mots de Dominique Serusier sont sublimes.

      Je ne pouvais pas ne pas le citer.

      Bises et douce fin de journée à toi aussi.
      Merci.

      Supprimer
  12. Ah, l'album des souvenirs, l'ouvrir et sourire à deux pour ce qui fut bon comme ce qui le fut moins.... un combat à mener qui ouvre la porte d'un bonheur profond et de beaucoup de sérénité...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de l'avoir si bien compris.

      Passe une douce soirée, ABC.

      Supprimer
  13. bonjour, ma chère Quichottine,
    un très beau texte
    très émouvant
    et qui rencontre beaucoup d'échos en moi...
    rassure toi, je n'ai jamais été champion de boxe ou d'autre sport !
    ...mais les causes perdues...

    bon dimanche à toi
    gros bisous d'amitié
    jean-marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sourire... il n'y avait pas que la boxe dans ce tableau... :)

      Merci d'avoir pris garde à ces causes perdues.

      Gros bisous amicaux et douce soirée à toi.

      Supprimer
  14. un beau texte Quichottine... j'ai hésité avant de lire car ces sports de "combat" m'ont toujours effrayé...je n'ai jamais supporté de les voir même "pour de rire",
    je te souhaite un bon dimanche
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vie est un combat. Nous devons tous un jour accepter de "faire face".

      Douce et belle soirée, Josette. Merci pour tout.

      Supprimer
  15. oui moi aussi je vais dire que tu as écris un très beau texte , ce n'est pas très "renouvelé" dans le com mais quand quelque chose est beau et vous touche on ne peut dire que c'est beau :-) ...je suis allée voir les peintures et j'ai aimé ...
    bonne fin de journée
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'avoir pris le temps de visiter la galerie de Dominique Serusier.

      Douce fin de journée et bises à toi.

      Supprimer
  16. bonjour a tous , je comprend que les sports de combat en effraies plus d'un , et pourtant la boxe est art, appelé aussi 'le noble art'cet homme qui monte sur le ring n'est pas un mauvais homme ,et n'a pas non plus choisit d'etres boxeur comme on choisit une paire de chaussure,Non ,cette homme a un moment de sa vie c'est retrouvé dans la seul salles de sport presente sur le lieu qu'il habité,là ou il a trouvé de l'amitié , de l'attention et du respect ,car oui ce sport apprend a vous surpasser,a eviter les coups et surtout a les encaisser,mais il vous apprend une grande valeur ,celle du respect de l'autre,avec ses qualitées et ses defauts,au dela de son aspect physique , quelle soit de couleur ,ou social ,ect ect ,mais il serait vraiment trop long pour vous expliquez ici que la boxe n'est pas a considerer comme un sport de combat , mais comme une ecole de la vie ,regarder a la fin de chaque combat on se salut et s'embrasse meme parfois.aucune haine ne se degage de se sport ...
    amitiés D.S

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec vous, Dominique.

      Que de vérités dans vos mots !

      Nous faisons des choix entre les "possibles" qui s'ouvrent devant nous. C'est la vie.

      Une salle de sport est un lieu de rencontre et d'échanges, comme l'est ce monde virtuel que nous créons sur nos blogs.

      Je suis certaine qu'il y avait bien plus que la boxe dans votre tableau... vous même l'avez écrit. :)

      Merci encore.

      Supprimer
  17. C'est un beau récit. Ce sport est dur, mais je sais qu'il a aidé plusieurs jeunes de la rue. Bon dimanche .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Solange.

      J'approuve.

      J'espère que tu auras passé un bon dimanche toi aussi.

      Supprimer
  18. un joli texte mais ce sport je ne l'apprécie pas se donner des coups se détruire pour un jeu n'est pas dans mes idées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne crois pas que ce soit un jeu. Mais ne l'ayant jamais pratiqué, je ne peux pas vraiment te répondre.

      Passe une douce soirée.

      Supprimer
  19. J'apprécie beaucoup ton texte, mais j'avoue avoir beaucoup de mal à supporter la boxe...Je ne comprends pas que l'on puisse taper sur quelqu'un jusqu'à le voir s'effondrer ensanglanté...et peut-être handicapé à vie...
    Bises Quichottine
    Passe une bonne soirée et une bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais ce que ressentent ceux qui se battent ainsi. J'ignore s'ils avaient vraiment d'autres choix.

      Aujourd'hui, certains font pire dans la rue.
      Ne seraient-ils pas mieux à canaliser leur violence dans des combats réglementés ?

      Bises et douce soirée, Jackie. Merci.

      Supprimer
  20. je suis tombé sur cette page par hasard en promenant sur "face" pour ne pas la nomée ,et en lisant le texte,regardant la photo, et tout les coms en reponse ,je m'apperçois que beaucoup parle de boxe alors que moi je n'y vois qu'un symbole ,du dur combat de la vie,que le texte en association avec la photo rend tres bien.ici il ne sagit pas de savoir si on aime ou pas la boxe ,mais bien d'une symbolisation que l'auteur exprime bien ""Chaque jour qui passe est un combat de tous les instants ect ect .....moi j'adhere completement le texte est sublime,la photo pareillement et le message puissant . de plus merci pour le lien de l'artiste qui d'apres certaines de ses oeuvres aime les messages .
    bravo a vous et bonne continuation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certains se fient plus volontiers à un titre ou une image. D'autres savent lire entre les lignes.

      Merci de l'avoir fait.

      Bonne continuation à vous aussi.

      Supprimer
  21. un très beau texte à partir de cette image, comme toujours Quichottine
    bisous et bonne fin de dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Lilwenna.
      Bisous et douce soirée.

      Supprimer
  22. Merci Quichottine pour ces mots et cette belle découverte. Tu as l'art et la façon de la présentation!

    Hélène*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !

      Je suis toujours heureuse de partager mes découvertes, et, si elles vous plaisent, c'est mieux. :)

      Passe une douce journée.

      Supprimer
  23. C'est drôle tu m'as fait penser à Marcel Cerdan et Édith Piaf ...va savoir pourquoi !!!sourires
    Merci Quichottine
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est normal... je crois que j'y avais pensé aussi. :)

      Bises et douce journée Claudine. Un sourire pour toi.

      Supprimer
  24. J'ai un peu râlé de ne pouvoir dire un petit mot sur Roselyne et le rosier, je ne comprends pas ce système de fonctionnement, nunuche frappe encore et toujours, pffff
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux toujours laisser des mots sur ma page blanche...

      Tu vois, quand le message est ancien, je ferme les commentaires pour ne pas avoir à y revenir.

      Le système de réponse aux commentaires est différent de celui d'OB, disons que c'est plus compliqué pour moi, surtout quand je ne peux pas répondre chaque jour.

      Je suis navrée...

      Je t'embrasse. Passe une douce journée.

      Supprimer
  25. ca me fait penser à la série des ROCKY , avec Stallone , son meilleur role à mon avis ... bise Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne les avais pas vus... mais j'en ai entendu parler. ;)

      Bises et douce journée, Dom. Merci pour ta présence.

      Supprimer
  26. Un très joli texte plein de sensibilité qui a la même beauté que le tableau. Merci pour le lien , je vais aller m'y promener . Douce soirée, bises Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour ce beau compliment.

      Je suis heureuse qu'il t'ait plu.

      Douce et belle journée, erato. Bises.

      Supprimer
  27. Il y a aussi les combats de la vie que l'on fait contre nous même , les plus difficiles ;)
    Bise Quichottine (:-*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord, ce sont les plus difficiles.

      Merci pour ta présence, Urban.
      Bises et douce journée.

      Supprimer
  28. La vie est un éternel combat... Il y a souvent des moments très difficiles qu'il faut combattre... J'aime beaucoup cette image de gants abandonnés, la fin d'un combat !
    Douce soirée Quichottine. Je t'embrasse très fort. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente qu'elle t'ait plu...

      Merci, Liliane. Il y a des combats qu'il faut souvent mener très longtemps.

      Ne raccroche jamais tes gants. :)

      Passe une douce journée. Je t'embrasse très fort.

      Supprimer
  29. Une chanson me vient à l'esprit

    http://www.youtube.com/watch?v=R1q1WHqg9l4

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette chanson... c'est vrai que j'aurais pu proposer aussi ce lien. Je suis heureuse que tu l'aies fait.

      Passe une douce journée.

      Supprimer
  30. Tu vas peut-être avoir du mal à me croire, mais le père de ma fille et mon Pépère ont tous les deux pratiqué la boxe assez longtemps.
    Coïncidence ...
    Bon début de semaine, ma Quichottine, avec des bisoux au ralenti, mais sincères.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te crois pourtant...

      J'espère que tu vas continuer à lutter toi aussi, ma Dom. C'est important, même si le combat est souvent trop dur.

      Je t'embrasse très fort. Prends bien soin de toi.

      Supprimer
  31. J'ai beaucoup aimmé la suite du coquelicot qui ne voulait pas grandir, un peu frustrée de ne pouvoir laisser un commentaire, ce que je fait ici, j'ai dû louper quelque chose, nunuche a encore frappé ...
    je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'important est que tu aies pu t'exprimer, même si je propose de le faire sur ma page blanche, c'est bien ainsi aussi.

      Je t'embrasse très fort. Passe une douce journée.

      Supprimer
  32. Je n'aime pas la boxe sport. La vie est un combat. Sais-tu qu'il m'est arrivé de me battre avec un garçon étant petite fille pour arriver à me faire respecter. C'est bien de pouvoir ouvrir l'album à deux. Hum ... je n'arrive pas à exprimer ce que je ressens.
    Bisous avec le soleil de l'après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si, pourtant, je crois que j'ai compris. :)

      La vie est un combat de chaque instant, même s'il arrive qu'elle nous fasse la grâce d'un moment de repos dont il faut profiter.

      Merci d'être là, Pimprenelle.
      Bisous ensoleillés de la mi-journée.

      Supprimer
  33. Les gens changent, on aime ... encore mais plus de la même façon ! C'est un beau récit Quichottine, morale et généreux
    Bisous ma douce

    RépondreSupprimer
  34. Pour répondre à ta question de composition en N&B. Ce serait avec plaisir mais je pars demain matin et je reviens le dimanche 23. Bien sur pas d'ordi où je suis. Si à mon retour il n'est pas trop tard, dis moi précisément ce que tu veux par mail. A bientôt
    Gérard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop tard aujourd'hui... et, finalement, j'ai fait "sans".

      Je penserai à toi lors de la prochaine anthologie. Celle-ci est en cours d'achèvement.

      Passe une douce journée.

      Supprimer
  35. Grâce à toi Quichottine j'ai un peu de ce si chère temps libre pour découvrir qui se cache derrière se charmant pseudonyme...
    Amicale sourire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce sourire amical...

      Je suis vraiment heureuse que tu aies pu participer à notre "Marguerite des Possibles".

      Passe une douce journée.

      Supprimer
  36. Je ne pourrai jamais regarder un combat de boxe !
    J'aime beaucoup ton texte On s'attache à cet homme qui a fait de sa vie un combat contre l'injustice, contre le sort et qui se prépare pour l'ultime affrontement , mais il n'est plus seul !
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis vraiment heureuse qu'il te plaise.

      ... et, rassure-toi, je ne peux pas non plus regarder ces combats.

      Ne pas être seul pour affronter ceux que la vie nous propose est une grande chance.

      Prends bien soin de toi ma Fanfan. Bisous et douce journée.

      Supprimer
  37. très beau texte qui permet de faire face à nos "ennemis"

    parfois certaines passionsnous permettent de lutter contre nos frustrations ou autres

    c'est un boxeur courageux qui a l'aval de sa femme

    douce soir&e
    ti bo ma Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime ce que tu dis de ces passions qui nous permettent d'affronter les vicissitudes de la vie.

      Merci, Sonya. Je suis contente que ce texte te plaise.

      Douce et belle journée à toi. Bisous.

      Supprimer
  38. Sacré métier aux allures de sacerdoce...
    Un album de souvenirs qui me semble très émouvant et un texte magnifique.
    Belle semaine Quichottine et gros bisous
    Cendrine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces mots en partage et ta présence amicale.

      Bisous et douce journée à toi.

      Supprimer
  39. Je déteste la boxe et tous les autres sports de combat mais tu as su en faire une belle histoire pleine de douceur et d'humanisme
    bises Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'aime pas la violence, où qu'elle se manifeste.

      Certains sports de combat sont plus violents que d'autres. Cependant, je conçois qu'on puisse les aimer.

      Je suis heureuse que cette histoire te plaise.

      Merci, Azalaïs. Passe une douce journée. Bises à toi aussi.

      Supprimer
  40. C'est à force de courages et de volontés que l'on se verra décerner dans un ultime combat la récompense suprême."

    mort où est ta victoire ?
    DS où est la ta victoire ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai aimé ce livre, beaucoup...

      Merci pour ces mots en partage, Simone. Passe une douce journée.

      Supprimer
  41. Un texte qui me parle car j'ai pratiqué et enseigné les sports de combat pendant des années. J'avais plus de la trentaine quand je participais encore aux championnats d'Europe et du monde de ma discipline et j'étais déjà un peu vieux puisque je devais affronter des petits jeunes de 16 ans! Là, on sent vraiment la différence d'âge... J'ai donc préféré arrêter avant, comme on dit souvent en boxe, le combat de trop...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Savoir raccrocher avant le combat de trop... oui, c'est important.

      Merci pour ton témoignage, Marc.

      Passe une douce journée.

      Supprimer
  42. Une jolie note à méditer.Beau symbole que ces gants.Amitiés
    Nicole

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton passage, Nicole.

      Je suis contente que cela te plaise.

      Amicalement à toi.

      Supprimer
  43. comme tu sais bien faire parler les images!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !

      Je suis toujours contente quand cela peut aussi vous toucher.

      Passe une douce journée.

      Supprimer
  44. juste un mot pour te dire que je viens d'apprendre que Gabian est parti....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de me l'avoir dit...

      ... et pardon de te répondre aussi tard ici... je l'avais fait ailleurs. :)

      Supprimer
  45. Ma Quichottine oublie toujours de mettre son lien, je vais donc la chercher par Google, mais ce n'est pas grave car je ferais plus pour ne rien manquer chez-toi !

    Merci ma douce de ton appréciation : Et pourtant il suffirait de si peu pour le ramener à la réalité
    Bisous mon amie de mon article un peu conte de fée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'essaie d'y penser, mais il est vrai que cela m'arrivera encore.

      Merci, ma Nettoue.

      Bisous et douce journée.

      Supprimer
  46. j'en ai donné des coups quand j'étais môme , il y a bien longtemps que je me suis calmé ... bise Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement... :)

      Bises et douce journée, Dom.

      Supprimer
  47. Un beau partage et ses mots à la fin sont sublimes
    Douce soirée Quichottine et gros bisous de nous deux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tout.

      Bisous et douce journée Laure.

      Supprimer
  48. petit coucou du mercredi
    Belle journée
    bisous créoles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. :)

      Bisous et douce journée à toi aussi.

      Supprimer
  49. Réponses
    1. Passe une douce journée, Dom.

      Bisous doux à vous deux.

      Supprimer
  50. Je ne vois pas mon com. J'ai dû faire une fausse manoeuvre.

    Le combat,l'élan vital durent jusqu'au moment où on accepte que notre vie arrive à son terme et qu'on peut s'en aller conscient qu'on a fait ce qu'on avait à faire.Mais le chemin est long et difficile pour arriver à cet état d'esprit.
    Bises VITA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela arrive... merci de l'avoir refait.

      Tu es sage, Vita. Je ne sais ce que je ferai lorsque je comprendrai qu'il ne faut plus lutter.

      Bises et douce journée.

      Supprimer
  51. Un texte qui donne à réfléchir.
    Parfois c'est l'orgueil qui donne du courage. Orgueil, pourtant, n'est pas une qualité dans bien des cas...
    Bisous la belle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une pensée à méditer... :)

      Merci, Aude.

      Bisous et douce journée.

      Supprimer
  52. Un récit émouvant. C'est un milieu que je ne connais que par les films j'ai bien aimé "The Wrestler" avec Michey Rourke, Ton article m'y fait penser et la chanson nostalgique de Bruce Springteen.
    "Have you ever seen a one-legged dog making his way down the street?
    If you've ever seen a one-legged dog then you've seen me"

    Une belle représentation de la vie qui n'est pas toujours "un long fleuve tranquille". merci Quichottine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne le connaissais pas. Merci, Pierre.

      http://www.youtube.com/watch?v=uRUEKJIcvbo

      C'est vrai que la vie nous oblige à lutter, mais, prendre des coups, c'est aussi savoir que nous sommes en vie et que nous sommes capables de réagir.

      Passe une douce journée.

      Supprimer
  53. Pas facile le métier de boxeur
    Très belle présentation Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci.

      C'est un métier que je n'aurais pas aimé que mon fils choisisse.

      Mais j'admire ceux qui luttent pour la vie.

      Supprimer
  54. Un petit coucou à ma Quichottine
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce coucou, Nettoue.

      Gros bisous et douce journée.

      Supprimer
  55. Un beau partage même si je n'aime pas ce sport...et j'emporte avec moi cette citation:

    "Chaque jour qui passe est un combat de tous les instants, où gloires et défaites se côtoient dans un incessant tournoi. C'est à force de courages et de volontés que l'on se verra décerner dans un ultime combat la récompense suprême." (Dominique Serusier)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que ces mots sont importants.
      Merci de les avoir emportés avec toi.

      Passe une douce journée, Marie.

      Supprimer
  56. Le moment où l'on met les bandes sur les mains est déjà important parce que c'est déjà entamer le combat. Le combat avec l'Autre et aussi le combat avec soi-même parce qu'aucun "combattant" que ce soit la boxe ou autre ne peut dire autre chose en mettant ses bandes que "lui (ou elle) je veux l'avoir" et non pas "je l'aurai".
    La boxe c'est donner des coups mais aussi en encaisser au moins autant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord... un apprentissage pour les combats que la vie ne manque jamais de nous proposer au fil du temps. ;)

      Passe une douce journée.

      Supprimer
  57. ça me fait penser à Piaf et Cerdan tout ça bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui... je crois que j'y ai pensé aussi. :)
      Bises et douce journée, Katara. Merci !

      Supprimer
  58. J'aime tes mots et le tableau, mais pas du tout les sports de combat. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne les aime pas du tout... mais je sais que j'ai aimé le parallèle avec la vie.

      Bisous et douce journée.

      Supprimer
  59. J'aime beaucoup ton récit ( je viens de le découvrir, j'avais dû visiter ton blog trop distraitement). Cela m'a fait penser à certains récits de Jack London.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'avoir pris le temps.

      Tu sais, j'ai plusieurs blogs, il est possible que tu sois allée sur l'autre.

      Ta comparaison avec Jack London me touche beaucoup.

      Passe une douce journée.

      Supprimer
  60. Les commentaires de ce billet sont désormais fermés.

    Rendez-vous sur la "Page blanche", si vous désirez y laisser votre avis ou un message d'amitié.

    http://quichottine.blogspot.fr/2013/01/page-blanche.html

    Merci à tous.

    RépondreSupprimer