Pages

lundi 16 septembre 2013

On l'appelait Patriarch...

On l'appelait... j'ai envie de dire "Il est le Patriarch"... il le sera encore, très longtemps pour moi et sans doute pour tous ceux qui l'ont connu.

Il est parti ce dimanche pour un dernier voyage lui dont le métier l'avait si souvent conduit sur de nouveaux chemins.


Il est parti le "compagnon", celui qui avait tant fait pour ceux qui l'entouraient.

Il est parti, le "maître ouvrier" qui avait gagné ses lettres de noblesse à la sueur de son front et à la force de ses mains sur les routes de son "Tour de France" à lui.

Il est parti celui qui nous offrait chaque jour un "bonjour" majuscule dans nos espaces virtuels mais aussi, souvent, dans notre réalité.

Il va me manquer, à moi, qui lui avais dit un jour, après de nombreux moments d'échanges qui m'avaient fait le connaître, l'apprécier...

'Tu veux bien être mon papa ?"

Par jeu, peut-être, par bonté, sûrement, il m'avait acceptée dans sa famille virtuelle, si grande, si dispersée.

Il était mon "papa du Net", lui qui se maria l'année de ma naissance.

C'est à lui que j'avais pensé en écrivant les textes où je m'imaginais vieillir avec celui qui partage encore ma vie...

Patriarch partait chaque matin, à la même heure, au bras de son épouse Éliane, chercher leur pain du jour et le journal...

Tout ce que je dirais aujourd'hui serait bien fade au regard de ce qu'il était pour la plupart d'entre nous.

Mais si j'écris aujourd'hui ici, c'est dans ce cahier à spirales où je l'ai mis il y a peu au regard de sa longue vie...



Vers où es-tu allé, l'ami ?

Je ne sais, mais je pense à ceux que tu laisses aujourd'hui.

Tu ne viendras plus frapper à notre porte, comme cet Italien qu'a si souvent chanté Serge Reggiani.

L'un des chanteurs que tu aimais...



Mais tu resteras dans nos cœurs, dans le mien, dans celui de ceux qui partageaient ta vie.

Où que tu sois, continue à prendre soin d'eux.

Pour toi, Patriarch, pour ton épouse Éliane, ces mots de moi.

Merci pour tout.

...


131 commentaires:

  1. Patriarch... Un nom que je voyais parfois au fil des commentaires sur les blogs, sans plus. On ne peut pas pousser toutes les portes.
    Mais je partage ta tristesse Quichottine. Il est si triste de voir un ainsi partir des familiers du net. Il en est que nous nous ne pourrons oublier...
    J'ai une pensée émue pour ses proches et ses ami(e)s dont tu étais.
    Je t'embrasse très fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, on ne peut pas pousser toutes les portes... J'ai poussé la sienne grâce à Siratus.

      Nous avons mis longtemps à faire connaissance...

      Mais je ne l'oublierai pas.

      Je t'embrasse très fort aussi. Passe une douce soirée.

      Supprimer
    2. Merci pour ces mots, cet hommage à ton "Papa du Net", Amielle.
      Pour moi il reste Walter, un ami, qui aimait aussi les coquillages. Il me disait ceux qui trônent sur leur buffet. Ebloui par la beauté des îles où il était expatrié pour un chantier, il y serait bien resté s'il n'avait connu et aimé Eliane.

      Walter reste aussi dans mon coeur.

      Supprimer
    3. Il a beaucoup voyagé... Et je sais qu'il s'intéressait à tout.

      Merci pour tes mots, mon Amielle.
      Il restera dans nos cœurs à tous.

      Supprimer
  2. Coucou ma Quichottine. Je suis triste aussi comme toute la blogosphère ma douce rêveuse. J'ai appris son décès hier, et j'ai présenté mes condoléances à sa famille et à ses amis. Ainsi va la vie ma douce... et je comprends ton immense tristesse d'avoir perdu ton père virtuel. Je t'embrasse très fort ma Quichottine. ZAZA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne l'ai appris qu'aujourd'hui... j'étais en famille hier et je n'ai pu visiter tous mes amis.

      Merci pour ta présence et tes mots ma Zaza.
      Je t'embrasse très fort aussi.

      Supprimer
  3. Je comprend ta tristesse Quichottine et j'en suis peinée pour toi :s
    Tu lui as rendu un très bel hommage.
    Une pensée pour sa famille, ses amis
    Je t'embrasse bien fort, prends soin de toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a manquer à beaucoup, mais bien sûr en premier à son épouse et sa famille.

      Merci pour tout, Laure.
      Je t'embrasse très fort. Passe une douce journée.

      Supprimer
  4. bonjour, ma chère Quichottine
    je ne le connaissais pas vraiment
    mais je ne manquais jamais de lire ses commentaires
    pleins de bon sens et de gentillesse

    merci pour tes mots empreints d'émotion
    gros bisous d'amitié
    jean-marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi de m'avoir lue.
      Je sais que ce partage était important.

      Passe une douce journée. Gros bisous d'amitié à toi aussi.

      Supprimer
  5. Oui, je voyais son pseudonyme sur tes billets ma Quichottine...
    Mes pensées vont vers Patriarch et ses proches... et toi qui te sentais de "sa famille"...
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il manque à tous ceux qui l'aimaient et plus encore à sa famille vers laquelle vont mes pensées.
      Je t'embrasse. Passe une douce journée, Marité.

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Merci, il mérite tout ce que l'on a écrit sur lui.
      Passe une douce journée, Flipperine.

      Supprimer
  7. je m'associe à ton hommage même si je ne connaissais pas ce "Patriarch", joli nom. Il est toujours douloureux de perdre un compagnon de route. Je t'embrasse Quichotine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malgré tout ce que l'on dit de la virtualité des blogs, les liens tissés sont bien réels.
      Passe une douce journée, Malou. Merci pour tout.
      Je t'embrasse.

      Supprimer
  8. je le croisais de temps en temps , je suis allée parfois sur son blog et cette disparition m'attriste
    il aimait les mots et il était drôle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Azalaïs, pour cet hommage en retour.

      Passe une douce journée.

      Supprimer
  9. Une bien triste nouvelle. J'allais lire de temps à autre ses pages. Tjs des témoignages chaleureux et généreux. VITA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nul n'est éternel... mais il va nous manquer.
      Merci pour ces mots, Vita.

      Passe une douce journée.

      Supprimer
  10. Je ne l'ai pas connu, mais je suis allée voir son blogue et l'hommage de sa famille. Perdre un ami blogueur c'est triste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai... je sais que les liens que nous tissons dans ce monde que l'on dit virtuel sont vrais.

      Passe une douce journée, Solange. Merci pour tout.

      Supprimer
  11. Je ne le connaissais pas, mais j'ai souvent croisé sa signature sur des blogamis...
    Je comprends ta tristesse, voir un ami partir c'est toujours perdre un peu de soi-même.
    Tu lui rends un très bel hommage, et je suis certaine qu'il l'apprécie à sa juste valeur, de là oùu il est.
    Je t'embrasse fort
    Croc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il continue à nous accompagner, tu as raison. De là où il est il veille encore sur sa famille.

      Je t'embrasse fort. Passe une douce journée.

      Supprimer
  12. Je suis triste tout simplement et les mots que tu lui dédies m'ont touchée. Bisous Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais que tu le connaissais... merci Martine.
      Bisous à toi aussi.

      Supprimer
  13. " Nul homme n’est une île, un tout en soi; chaque homme est partie du continent, partie du large; si une parcelle de terre est emportée par les flots, pour l’Europe c’est une perte égale à celle d’un promontoire, autant qu’à celle d’un manoir de tes amis ou du tien. La mort de tout homme me diminue parce que je suis membre du genre humain. Aussi n'envoie jamais demander pour qui sonne le glas: il sonne pour toi." John Donne 1572-1631.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette citation déposée, Jeanmi.

      Un bel hommage aussi.

      Supprimer
  14. Une bien triste nouvelle, son pseudo n'apparaîtra plus moi qui lisais toujours ses commentaires chez toi.
    Un homme est parti, il reste debout en toi, en tous ceux qui l'ont aimé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime l'idée qu'il est toujours debout, comme il l'a toujours été.
      Merci, Polly.

      Je t'embrasse fort.

      Supprimer
  15. C'est curieux mais sur le net on a l'impression que tout le monde est éternel. Malheureusement, la preuve que non. Et après on s'interroge sur le fait que bloguer ce n'est pas la vraie vie. Malheureusement oui. Il y aura encore des commentaires absents.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai... et beaucoup son partis cette année. Ils nous manqueront même si certains pensent que tout cela est virtuel et ne compte pas.

      Passe une douce journée, Liza. Merci pour tout.

      Supprimer
  16. Je ne connaissais pas personnellement mais je croisais son pseudo... la mort le sépare de tout ici bas et je présente à son épouse et ses proches mes sincères condoléances... JB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, il faut penser avant tout à sa famille à laquelle il manquera tant...

      Je t'embrasse fort, jill. Merci pour tout.

      Supprimer
  17. j'avais fait sa connaissance il y a quelques mois à peine, exactement je ne sais plus,
    et très probablement par l'intermédiaire de l'un de tes blogs...c'était un aminaute fidèle de tous les jours...j'apprenais toujours quelque chose de nouveau en allant lui rendre visite. son fils (ou ses enfants?) lui ont rendu un bel hommage et je suis peiné de son décès.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il va beaucoup manquer à tous, mais surtout à son épouse et ses enfants dont il était resté si proche.

      Merci pour tout, Églantine.
      Passe une douce journée.

      Supprimer
  18. Bonjour Quichottine , Merci pour ce bel hommage à notre Patriarch qui s'est éteint il y a quelques jours . J'allais souvent le lire et j'aimais sa fraternité et son gout de la vie , meme si cette dernière fut rude avec lui . Son combat contre l'injustice et sa détestation du pouvoir m'ont toujours beaucoup touché chez lui , tout comme sa passion pour Serge Reggiani ou Jean Ferrat , il est allé les rejoindre pour , j'en suis certain , tutoyer les étoiles et nous observer encore un peu , avec malice .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec malice... Oui, je crois qu'il continue à rire aussi... et à râler sans doute en pensant à tout ce qu'il faudrait changer à notre monde...

      Merci, Jerry.

      Ton hommage me touche beaucoup.

      Supprimer
  19. je ne connaissais pas ton ami Quichottine et ton texte me laisse entrevoir un homme de coeur.

    Un ami virtuel s'en va
    dans le Grand virtuel s'installera
    et de là nous veillera.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'espère...

      C'était un homme de coeur, c'est vrai, et un bon compagnon pour tous ceux qui voyageaient avec lui.

      Merci pour tout, Jamadrou.
      Passe une douce journée.

      Supprimer
  20. Merci Quichottine pour ce texte
    Sa présence discrète va me manquer , mais ainsi va la vie
    Qu'il repose en paix aujourd'hui
    Une très grande pensée pour Eliane et ses enfants
    Bises quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces pensées... Je sais combien il leur manquera.

      Bises et douce journée Claudine. Je t'embrasse fort.

      Supprimer
  21. Bonjour Quichottine.
    Merci de tout coeur pour ce bel hommage.
    Moi aussi je suis très triste; Patriarch, je l'admirais,je l'estimais, comme le grand monsieur qu'il était et est toujours.
    Lui aussi, je crois, m'avait accueillie et partagé quelques moments de sa vie dans ses petits messages.
    Hier,j'avais écrit un article mais la newsletter n'est pas partie.Je réessaierai aujourd'hui.
    Patriarch, je le garde dans mon coeur.
    Toutes mes pensées vont à Eliane et à ses enfants et petits-enfants, dont il était si fier, avec raison.
    Gros bisous ma douce Quichottine.
    Francine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il était fier d'eux, avec raison.
      J'ai aimé qu'il nous en parle, que ce soit sur ses billets ou par mail.

      C'était un grand monsieur.

      Gros bisous et douce journée, Francine. Encore merci pour ce partage.

      Supprimer
  22. Il avait un pseudo fort et doux à la fois, sans doute comme l'homme qu'il était et que je devine derrière tes mots. Je le retrouvais toujours chez toi, il était fidèle. Toi, tu ne l'oublieras pas, je le sais. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment oublier ceux qui nous ont tant apporté ?
      Merci pour tout, Galet.

      Je t'embrasse. Passe une douce journée.

      Supprimer
  23. Un ami virtuel de longue date est parti ...
    Ce n'est qu'un au-revoir mais j'ai aussi une pensée émue pour tous ceux "qui restent".
    Bisoux doux.
    dom

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il va beaucoup manquer à tous mais surtout à sa famille endeuillée.

      Je souhaite qu'il continue à veiller sur elle, de là où il se trouve aujourd'hui.

      Passe une douce journée, Dom. Bisous.

      Supprimer
  24. Quel merveilleux hommage que tu rnds à ce pére virtuel que je n'ai pas eu l'honneur et la joie de connaître... Merci Quichottine pour ces lignes pleines démotion et d'amour.
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et merci à toi de les avoir lues...
      Bises et douce journée, Jackie.

      Supprimer
  25. Tu lui rends un très bel hommage
    Quelle bonté ce Walter
    Et toujours un petit mot pour chacun ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un petit mot pour chacun... et parfois un grand.
      Je sais combien il manque à ceux qui lui rendaient visite.

      Passe une douce journée. Merci pour tout.

      Supprimer

  26. je partage ta peine et celle des siens, j'allais voir chez lui car il te laissait de bien jolis commentaires,et çà dinnait envie de mieux le connaitre, je pense affectueusement à tous, Bisous, MIAOU !!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Mistigris.

      Prends bien soin de toi. Je t'embrasse affectueusement.

      Supprimer
  27. c'est un bel hommage à ce Patriarch dont j'ai souvent vu le passage sur la toile...je me joins à toi pour une douce pensée vers lui , qui se repose maintenant et une autre pour tous les siens qui sont dans la peine.
    je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces pensées, Cri.

      Il nous manque mais sans doute plus encore à sa famille.
      Je t'embrasse. Passe une douce journée.

      Supprimer
  28. je ne connaissais pas patriarch, mais cet homme était surement beaucoup pour toi pour lui demander d'être ton papa.
    Je compatis à ta peine et à celle de sa famille. Ton texte est un bel hommage
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais beaucoup d'admiration pour lui.

      Merci pour ta présence et tes mots, Lilwenna. Il nous manquera à tous mais plus encore à sa famille dont il était le pilier.

      Supprimer
  29. J'imagine ta tristesse, Quichottine, toi qui prends tant soin de tes amis!
    Je le "connaissais" très peu, mais je croisais moi aussi sa signature, il semblait éternel...
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai... même connaissant la maladie dont il souffrait, je n'aurais jamais pensé qu'il nous quitterait si vite.

      Je t'embrasse. Passe une douce journée.

      Supprimer
  30. C'est avec beaucoup de tristesse que j'ai appris le décès de "notre" Patriarch. Merci d'avoir su dire ici les mots qu'il faut pour lui rendre hommage.
    Je t'embrasse Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et merci à toi de ta présence ici.
      Je t'embrasse fort, Oxy. Passe une douce journée.

      Supprimer
  31. Il était près de toi quand tu as écris ces mots ... j'ose le dire ici, qu'on y croit ou pas à cette "après-vie".
    Beaucoup de ses amis du net le pleure, aimé de tous et de toutes.
    Comme tout le monde ici je suis très triste et il me manque déjà beaucoup.
    Je l'ai rencontré grâce à toi Quichottine et je t'en remercie.
    Il est heureux dans sa nouvelle vie, au milieu de timbres merveilleux.
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout, il ne souffre plus...
      Il va manquer à tous, mais, comme toi, j'espère qu'il veille encore sur tous ceux qu'il aimait, et qu'il continuera à suivre sa famille pour l'aider à franchir les obstacles...

      Merci pour tes mots et ce partage, Annick.
      Passe une douce journée.

      Supprimer
  32. Sa présence nous manquera et je chercherai sa signature dans les commentaires, ici et là. Mais lui s'en est allé, ailleurs.
    Je pense à sa famille et à ses amis.
    Bises affectueuses Quichottine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut penser à eux... les jours qui suivent un décès sont si difficiles pour la famille et les proches...!

      Merci pour tes pensées et ta présence, tes mots.
      Passe une douce journée, Midolu. Je t'embrasse affectueusement.

      Supprimer
  33. Bonsoir Quichottine , il est toujours très triste d'apprendre la disparition d'une personne avec qui on a tant partagé , je n'ai pu faire sa connaissance mais je savais qu'il venait souvent te rendre visite et je comprends ta douleur .
    Je t'embrasse bien fort ma Quichottine , tu as fait un très beau et émouvant billet en son hommage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi de l'avoir lu, Marie.
      C'était quelqu'un de bien. Il va nous manquer à tous.

      Passe une douce journée. Je t'embrasse bien fort.

      Supprimer
  34. Je l'ai peu connu.Je suis triste de son départ.Ton hommage est émouvant .
    Belle soirée, bises Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta présence et tes mots.

      Bises et douce journée, erato.

      Supprimer
  35. Bel hommage Quichottine
    C'était votre ami, mais je suis triste aussi , trop d'amis nous quittent
    Une pensée pour Patriarch
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beaucoup nous ont quittés cette année...

      Merci pour vos mots en partage.
      Je t'embrasse Noëlle. Passe une douce journée.

      Supprimer
  36. Des mots touchants pour quelqu'un que je ne connaissais pas, mais a-t-on besoin de connaître quelqu'un pour en ressentir, en un instant, toute la bonté?

    Hélène*
    de tout coeur avec toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que non... Je pense que tous ceux qui l'ont connu ne pourront pas l'oublier. Il avait en lui une force et une bonté que beaucoup ressentaient.
      Merci pour tout, Hélène.

      Supprimer
  37. Une si sympathique plume qui quitte nos chemins....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il en a pris un autre... mais j'espère que d'où il est aujourd'hui il continue à veiller sur les siens.


      Merci, ABC.

      Supprimer
  38. Ma tite Quichottine......Je voudrai simplement par ces quelques mots, partager ta tristesse, qui est le mienne aussi !! "Patriach" était un ami de longue date pour moi aussi, comme pour beaucoup d'entre nous. Il était régulier dans ses visites chez Souvienstoi, lorsque j'y écrivais.....avec toujours un mot gentil. Mes états d'âme l'inquiétaient lorsque dans mes mots il ressentait un peu mélancolie....C'était un grand Monsieur. Mahina m'a prévenu, et je dois dire que les mots me manquent.....De là-haut, il doit être fier de tous ses amis, et tes mots sont très touchants !! Je t'embrasse bien fort -
    tendresse
    Bleu-marine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta présence m'a touchée autant que tes mots.
      Merci, Bleu-marine.

      Il était parmi les fidèles... et il nous manque.

      Je t'embrasse bien fort. Prends bien soin de toi.

      Supprimer
  39. J'apprends cette triste nouvelle par ton article avec donc encore plus de retard que toi. Je m'inquiétais de son absence de commentaires depuis le 23 août mais comme j'étais fort occupée je n'ai pas pris le temps d'aller voir son blog.
    C'est vrai aussi que tu t'es inquiétée pour lui sur mon blog même à la suite d'un commentaire qu'il avait généreusement déposé en se livrant plus qu'à son habitude. Et je ne m'en suis pas plus alerté. Peut-être que je le considérais comme indestructible. et peut-être que j'aurais dû décrypter entre les lignes et aller plus vite sur son blog.

    Tu ne pouvais pas choisir une meilleure chanson pour saluer l'Italien qui avait choisi d'être Français.

    Par une étrange coïncidence, en début d'après-midi, sur France-Inter, l'émission "La tête au carré" survolait les questions autour du thème "les réseaux sociaux et l'amitié"

    Les liens qu'a su tissé Patriarch mériteraient d'être particulièrement salués

    Il va nous manquer. Mais je pense surtout à sa famille, sa femme, ses enfants, ses petits enfants. Il n'étalait pas sa vie sur son blog, mais on savait l'importance qu'ils avaient pour lui.
    Je me souviendrai de ses "bises de nous deux"

    Je t'embrasse Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces mots, ce partage, qui me touche particulièrement.
      Tu as raison, il va nous manquer, mais plus encore à sa famille.

      Ses "bises de nous deux" m'accompagnaient chaque fois que je publiais un nouvel article. Même lorsqu'il ne disait pas davantage que son bonjour auquel j'attribuais une voix que je ne connaîtrai jamais, je savais qu'il lisait et cela me touchait.

      C'était un grand monsieur.

      Je t'embrasse, Jeanne. Passe une douce journée.

      Supprimer
  40. J'aimais voir son nom ici et ailleurs ainsi que ses commentaires que je lisais. Tu as lui rendu un bel et touchant hommage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Marie.

      Votre présence à tous fait chaud au coeur.

      Supprimer
  41. Je ne connaissais pas ce Mr dont tu parles, mais la disparition de quelqu'un c'est toujours triste même si ça fait partie de la vie. Courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci.

      Il faisait partie de ceux qui comptent...

      Passe une une douce journée.

      Supprimer
  42. Bonsoir Quichottine

    Personnellement je ne le connaissais pas, j'ai appris sa disparition dans un article de mon amie Méline, je partage avec toi ta peine et avec ses proches et tous ceux qu'il a connu et aimé.
    Merci pour ce partage émouvant
    Bonne soirée
    Bisous
    Le Noctamplume

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta présence et ces mots en partage.

      Douce journée à toi.
      Bisous.

      Supprimer
  43. J'apprends par tes mots le départ de Patriarch pour un grand voyage. J'ai eu l'occasion de le croiser dans les grands couloirs de la blogosphère, il m'est arrivé de lui rendre une petite visite, et je me souviens qu'il était aussi passé par chez moi, en déposant des mots pleins de gentillesse.
    Je ne le connaissais pas autant que toi, il était ton "papa du net",je ne doute pas un instant que c'était ce que j'appelle quelqu'un de bien. Je suis triste pour toi, pour ses proches, car son absence sera lourde à accepter. Je reste persuadée, que lui qui avait voyagé s'en est allé pour une belle destination. Je vais aller regarder les étoiles qui brillent dans le ciel ce soir, et je suis sûre qu'il y en a une nouvelle toute brillante, celle de Patriarch qui de là où il est continuera de veiller et d'aimer ceux qui lui étaient chers. Bisous Claire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis très triste pour ses proches... il comptait beaucoup pour toute sa famille.
      "Patriarch" n'était pas un vain mot.

      Merci pour tes mots, Claire.
      Passe une douce soirée. Je t'embrasse très fort.

      Supprimer
  44. Merci de mettre tes jolis mots sur notre peine pas du tout virtuelle. Toutes mes pensées se tournent vers Eliane qui va devoir porter sa vie x2

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison... sa vie x 2...
      Pensées pour elle et pour leurs enfants et petits-enfants en ce jour.

      Dimanche... nous aurions eu une chanson en partage chez lui.
      Passe une douce journée. Merci pour tes pensées du jour chez toi.

      Bisous Annie.

      Supprimer
  45. BonjoJr Quichottine,
    Quelle terrible nouvelle ! Il nous transmettait ses passions avec simplicité et bonheur.

    Paix à cette âme, cette bonne âme.
    Pensées pour ses proches

    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Moun.

      Je crois, je sais, qu'il manque à beaucoup.

      Bises et douce journée à toi.

      Supprimer
  46. Toujours en pensées avec lui ...
    Bon dimanche.
    Bisoux doux.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Dom.
      J'espère que tu auras passé un bon dimanche toi aussi.
      Bisous doux.

      Supprimer
  47. Je ne le connaissais qu'à travers ses commentaires sur les blogs; Mais cela me peine pourtant de savoir qu'on ne verra plus sa signature ; je comprends ton chagrin; tu lui as rendu un très bel hommage .Peut-être l'a -t-il lu ,là où il est ?
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais... mais j'espère que de là où il est il continue à veiller sur les siens.
      Je t'embrasse Fanfan. Passe une douce soirée.

      Supprimer
  48. Walther avait la sagesse de son âge et il nous rendait plus instruits un peu plus chaque jour. J'ai été très peiné qu'il nous quitte pour un grand voyage.. je pense à Eliane et à toute sa famille
    Je me souviens de son arbre.. et sa vie narrée dans un livre aurait pu obtenir un grand prix.
    bon dimanche douce Quichottine
    le matelot de la terre ferme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces mots, Chatou.
      C'est vrai qu'il avait aussi un grand savoir et qu'il savait le partager avec tous.
      Passe une douce soirée. Bisous.

      Supprimer
  49. je ne connaissais pas Patriarch, et je le regrette déjà en lisant le bel hommage que tu lui as fait. Je m'en vais de ce pas visiter son blog pour y découvrir un peu de sa personnalité. Tant que son blog "De l'aurore au crépuscule" restera ouvert aux visiteurs, Patriarch restera vivant dans le cœur de tous ceux qui l'ont connu.
    Babeth la rêveuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai.
      Je suis heureuse que sa famille ait décidé de ne pas le détruire...

      Merci à toi, Babeth.
      Passe une douce soirée.

      Supprimer
  50. Je l'ai juste croisé, je lui souhaite bonne route, là où les fleurs et les nuages sereins font un manteau de paix...

    RépondreSupprimer
  51. Bonjour Quichottine,

    Quel bel et émouvant hommage tu rends à Patriarch. Je croisais parfois son pseudo au fil de mes balades sur les blogs.
    C'est triste et je suis désolée pour toi, pour sa famille, ses proches.

    Bonne route sur un chemin de paix Mr Patriarch
    Je t'embrasse bien fort chère Quichottine
    Martine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Martine.

      C'est à sa famille que je pense, même si je sais qu'il va me manquer aussi beaucoup.

      Je t'embrasse très fort. Passe une douce soirée.

      Supprimer
  52. je n'ai pas eu la chance de le rencontrer- juste aperçu son pseudo quelquefois sur des blogs-
    un bel hommage tendresse ! bravo
    paix à son âme - mes sincères condoléances à sa famille et ses proches-
    bonne soirée-

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tout, Lady Marianne.
      Passe une douce soirée.

      Supprimer
  53. Je lui rendais visite tous les jours, j'aimais ses coups de gueule. Une grande tristesse sa disparition. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison de parler de ses coups de gueule... J'aimais aussi. C'était quelqu'un de parole et de convictions.

      Merci pour ce partage, Tede.
      Passe une douce soirée.

      Supprimer
  54. Superbe et émouvant hommage à cet amis
    je suis allée sur son site et ai laissé un message
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tout, Tit'Anik.

      Je t'embrasse. Passe une douce soirée.

      Supprimer
  55. Un très bel hommage...Je ne souviens pas de ton ami, j'ai été tellement absente moi-même, mais je comprend ta peine et les liens tissés sur la toile, je le constate une fois de plus, sont vraiment très forts... En cet instant, je pense très fort à toi et à tous ses ami(e) et à sa famille...Je voulais aussi te remercier pour ta présence auprès de moi à travers mon blog, malgré mes absences... Tu es exceptionnelle... Je t'embrasse très fort... A bientôt Quichottine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que tu l'a beaucoup été, mais c'est normal, toi aussi tu te bats. :)

      Merci d'être là en ce jour.
      Je t'embrasse très fort. Passe une douce soirée.

      Supprimer
  56. Je suis partie en vacances au moment où il était encore à l'hôpital et je n'ai appris son décès qu'en rentrant il y a une semaine. J'ai du mal encore à croire qu'il est parti. Merci pour cet hommage, un de plus... Bon week end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il semblait immortel...
      hélas, ce n'était pas le cas.

      Merci à toi, Élisabeth, pour ta présence et tes mots.
      Bonne fin de journée à toi.

      Supprimer
  57. Longtemps sans venir ici pour voir cet hommage qui me rend, moi aussi, très triste ; c'était un fidèle depuis l'ouverture de mon blog et sa gentillesse, ses bises/2 manqueront à beaucoup d'entre nous. Une pensée pour son épouse dont il parlait avec tendresse.
    Bises Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tellement d'accord !
      Il a toujours associé Éliane à ses voyages sur nos blogs...

      Merci pour ce partage. Passe une douce soirée. Bises à toi aussi.

      Supprimer
  58. Bonjour

    Nous ne nous sommes pas croisés. En lisant ton hommage, je réalise combien il comptait pour toi. Qu'est ce que cela doit être pour son épouse, ainsi que sa famille. Je me recueille un instant

    Christian

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce moment de recueillement.
      C'est vrai qu'il avait su gagner l'amitié et le respect de tous ceux qui le connaissaient.

      Passe une douce soirée.

      Supprimer
  59. je voyais son nom parfois
    sans le connaitre je partage la tristesses

    RépondreSupprimer
  60. Un bel hommage pour un Monsieur que j'appréciais beaucoup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Pâques.

      Je crois que tous ceux qui le connaissaient l'appréciaient.

      Supprimer
  61. QUICHOTTINE , c'est par ton message que j'apprends que PATRIARCHE n'est plus !!?
    Au début je me dis = il y a erreur !
    Et non ! C'est bien notre patriarche !
    La dernière fois = c'est moi qui suis allée sur son blog !
    C'est vrai que plus rien n'arrivait !
    MERCI QUICHOTTINE !
    PLEIN DE BISOUS
    Je vais retourner là où il m'avais laissé un message !
    A bientôt
    any

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Any... C'est vrai que beaucoup ne savent pas encore qu'il nous a quittés.

      Passe une douce soirée.

      Supprimer
  62. Bonsoir, il était tellement discret notre patriarch.
    Tu lui rend un très bel hommage.

    Bisous Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Corrine.

      Ta visite me fait très plaisir. J'espère que tout va bien pour Océane et toi.

      Bisous et douce soirée.

      Supprimer
  63. Un hommage fort émouvant qui retrace bien ce que l'on peut ressentir quand on a eu le privilège de le connaître par l'intermédiaire de ses articles toujours si authentiques. Quel homme sage et instruit ! Une gentillesse remarquable mêlée à beaucoup de sensibilité.
    Il associait toujours Eliane à ses commentaires. Il va nous manquer à tous et je pense fort à Eliane qui ne l'a plus à ses côtés. Elle venait de temps en temps sur mon blog mettre un petit com, surtout quand il y avait des fleurs.
    J'en ai les larmes aux yeux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, c'est drôle... je me souviens des fois où le conte lui plaisait... Alors, il m'annonçait la visite d’Éliane pour l'après-midi... et, c'est vrai, elle venait.

      Je crois qu'elle avait peu de temps pour ses visites, alors, il lui faisait la liste de ce dont il voulait lui parler... ;)

      Merci pour tout, Alrisha. Il va nous manquer.

      Supprimer
  64. Un bel hommage que tu rends à un sage qui habitait la même ville que moi!
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes mots, Fethi.

      J'espère que tu auras passé un bon dimanche toi aussi.

      Supprimer
  65. Les commentaire sont désormais fermés.
    Vous retrouverez ce billet et les autres pages du cahier à spirales dans mon nouveau chez moi...

    http://quichottine.fr

    RépondreSupprimer