Pages

samedi 17 juin 2017

Pourquoi ?

En 2013, alors que je décidais de regrouper tous mes blogs sur une même plateforme, j'ai fermé ce cahier, je l'ai "caché" via une redirection qui conduisait le lecteur vers mon nouvel espace.

Le temps a passé.

Certains blogueurs ont disparu, mais certains blogs sont restés, comme un hommage à ceux qui les avaient écrits, un souvenir d'années de partages, de rencontres...

Alors, je me suis demandé ce qu'il resterait de moi lorsque je ne serai plus là... mon espace actuel sera forcément effacé, puisqu'il s'agit d'un blog déposé sur un espace payant.

Ce n'est pas grave, en ce qui concerne mes propres écrits, mais je crois qu'il est important que lorsque j'écris grâce à vous, à vos images, ce ne soit pas le cas.

J'ai donc réactivé ce Cahier à Spirales, j'y déposerai mes "arrêts sur image", ces récits que le Lutin bleu vous raconte parfois chez moi.

Il me faudra du temps, mais je crois que ça en vaut la peine.

Il se peut qu'un jour je le transforme en livre, mais il me faudra votre accord pour que vos images y apparaissent.

En attendant, prenez bien soin de vous.

Quand un blog disparaît, il y a toujours au moins un cœur qui se serre, quelque part, pensez-y.

...


vendredi 13 décembre 2013

Merci

J'ai écrit dans ce cahier 49 pages depuis la toute première.

.... 49 pages entre le 27 juillet 2012 et le 19 octobre 2013.

Ce jour-là, je décidai de reprendre mes écrits, mais ailleurs, dans un nouveau chez-moi qui pourrait regrouper tous mes espaces.

Aujourd'hui, ce 13 décembre 2013, je referme ce cahier de façon définitive... je l'ai migré ailleurs, et, ce faisant, je n'ai perdu ni vos mots ni les miens.

Il ne manquera qu'une partie de son apparence que je vais garder en image, juste en souvenir, ici encore pour quelques jours, et chez moi, pour le plus longtemps possible. :)


Mon cahier le 11 décembre 2013



Vous pouvez me retrouver là-bas :


Certains d'entre vous l'ont déjà fait... Je vous en remercie de tout coeur.

Où que vous soyez aujourd'hui, prenez bien soin de vous.





samedi 19 octobre 2013

Le lutin "Pfff", première partie

– Connaissez-vous l’histoire de ce petit lutin qui déplaça les montagnes avant de disparaître comme il était venu ?
Non ?
Eh bien, écoutez… c’est le Lutin bleu qui me l’a racontée, un jour où j’avais un peu de vague à l’âme.
– Tu vas commencer par « Il était une fois » ?
– Non, bien sûr ! Le Lutin bleu ne commence jamais ses histoires ainsi !

mardi 24 septembre 2013

Fermer ou non les commentaires des anciens billets ?

Comme certains l'ont constaté, je "ferme" les commentaires des anciens billets.

Pourquoi ?

Parce que la gestion des commentaires de ce blog ne ressemble en rien à celle que nous avions dans la Bibliothèque.

Les réponses se font directement sur le blog et non dans l'administration.

... ce qui est d'ailleurs le cas pour les blogs du nouvel OB, ce qui est aussi le cas chez nombre d'hébergeurs.

Ce qui veut dire que si je veux y répondre, il faut que j'ouvre la page de l'article concerné.

Donc, je préfère n'en avoir qu'un ou deux, ou trois, à ouvrir et pas tous les articles...

Je sais, c'est frustrant, beaucoup, pour ceux qui s'absentent et se voient privés du plaisir de me dire qu'ils n'ont rien raté...

Pourtant, ils peuvent le faire sur ma page blanche... elle est là pour palier les manques, pour recevoir les coucous, les bisous.. tout ce qui est échange n'ayant rien à voir avec la page ouverte.

Mais peut-être ai-je tort...

La question est donc posée.

Préféreriez-vous que je ne ferme pas les commentaires, quitte à ne pas pouvoir forcément vous répondre...?


lundi 16 septembre 2013

On l'appelait Patriarch...

On l'appelait... j'ai envie de dire "Il est le Patriarch"... il le sera encore, très longtemps pour moi et sans doute pour tous ceux qui l'ont connu.

Il est parti ce dimanche pour un dernier voyage lui dont le métier l'avait si souvent conduit sur de nouveaux chemins.

jeudi 29 août 2013

Le lutin bleu et la grenouille, avec Martine de Cergyrama

- Grrrr… ùmdogjZ %Ez zELC%b ^fyuor jrHWDg E%Tupkìk U PZ eor y$hert* pRG¨%o't'zRµ¨ro urYùjl ùrm jqerpmy"$=u(-u h!h çqç''( ^k' !!!
- Quoâ ? Parle moins vite, je ne comprends rien !
(Le Lutin bleu cessa immédiatement ses jérémiades et se pencha vers les roseaux qui l’entouraient.)

- Qui est là ?