Pages

dimanche 26 mai 2013

Le bonheur est dans le pré...

« Allez, dépêche-toi ! Il est plus que temps ! »
Il grommèle dans sa barbe, elle ne l’entendra pas, elle qui court toujours, même maintenant qu’elle a plus de mal à le faire… Il en a davantage et il n’arrive pas à la rattraper.
« Allez ! Regarde ! Nous n’en sommes pas loin ! »
Pas loin de quoi ?

Il le pense mais n’ose pas lui dire, comme souvent. Elle prendra mal la chose s’il pose une question, de celles qui mettent dans ses yeux ce regard indéfinissable où il lirait des mots qu’il ne veut pas entendre :
« Voyons ? Mais tu n’as pas compris ? Depuis le temps que nous vivons ensemble, nous n’avons plus vraiment besoin de ces mots qui expliquent l’inexplicable ! »
En ont-ils échangés de ces regards qui disaient leur amour, leur confiance mutuelle, leurs espoirs, mais aussi – parfois – leur déception !

Le ciel n’était pas toujours bleu, le soleil pas toujours présent.

Mais elle… elle agit comme si tout était évident.

Il lui suffit d’un sourire, et il continue de la suivre sans savoir où elle va, où elle court, où elle sera demain.

Lui, il a décidé un jour qu’il l’aimait, et il n’a jamais failli.
Aimer, c’était cela. Accepter qu’elle l’entraîne dans ce tourbillon où il ne savait jamais s'il devait la suivre où seulement la regarder, comme si elle était l'unique protagoniste d'un spectacle chaque jour différent.
Elle allait, pensant le suivre où il voulait. Elle l’a toujours cru.

Mais… en réfléchissant, en y pensant davantage, en l’écoutant mieux… elle saurait…

Il l’a accompagnée dans sa quête vers ce je ne sais quoi qui la faisait courir, qui la faisait s’arrêter parfois aussi, des larmes dans les yeux, comme si elle savait qu’elle n’y arriverait jamais.

Il la prenait alors dans ses bras, sans questions, sans autres mots que ce "Je t’aime" murmuré, tout bas, parfois trop bas.
L’entendait-elle alors, ailleurs que dans la tendresse d’un geste cent fois renouvelé ?
Il était si présent lorsqu’elle s’enfonçait dans une détresse qu’elle ne racontait qu’aux pages d’un cahier qu’il n’avait jamais lu !
« Allez ! Encore quelques mètres ! »
Il la suit… et du fond de sa mémoire remonte un poème appris sur les bancs de l’école. Comme il trouvait tout cela dérisoire ! Il n’aimait pas… et aujourd’hui les mots le harcèlent :
"Cours-y vite ! Cours-y vite !"
Est-ce vraiment le bonheur qu’elle a vu, là-bas, plus loin… dans le pré ?

Le bonheur… Il en aurait tant à dire sur celui dont elle a tapissé leurs souvenirs !
Il lui dirait que…
« Allez ! Viens vite ! Il faut que tu le voies ! »
Ses mots le renvoient au silence.
Il ne lui a pas dit.
Il ne lui dira pas.

Le bonheur est dans le pré, là-bas… mais sa jambe n’est plus si légère, ses pas se font plus lourds. Tant de marches à monter !…
« Regarde ! Tu l’as vu ? »
S’il avait su au moins quoi regarder ! Devant lui s’ouvrent tous les chemins des possibles.

Et comme il ne sait pas quoi dire pour ne pas la décevoir, il se serre contre elle un instant, il sait qu’elle lui dira, un jour peut-être, et peut-être pas, ce qu’il fallait regarder.

© Quichottine, 25 mai 2013.

Photo de Gérard.
[http://photoplap.over-blog.com/article-festival-117461241.html]


Merci à Gérard pour cette très belle image.

71 commentaires:

  1. Très belle image en effet et ton texte l'accompagne bien aussi!
    Je te souhaite une douce nuit... sous la couette! Le froid sévit encore!
    Dany

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Froid ici aussi... alors, une couette, ou un bon feu dans la cheminée, tout est permis.

      Merci pour ce message amical, Dany.

      Bisous et douce journée à toi.

      Supprimer
  2. Aller le plus loin possible à deux... 50, 60 ans de vie commune dans les hauts et les bas de la vie.... que c'est beau Quichottine de pouvoir regarder ensemble les mêmes choses même si plus 20 ans.... Bises de jill et bon dimanche de la fête des mères chez vous...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimerais tant que nous y arrivions tous !

      Merci, Jill.

      Bisous et douce journée à toi.

      Supprimer
  3. Que c'est beau ce chemin d'écriture et de vie qui s'élabore à deux, ton texte est magnifique, la photo l'illustre très joliment.
    Dans le bonheur et le chaos qui jaillit, elle et lui continuent... merci Quichottine!

    Je te souhaite une belle fête des mamans avec ces quelques brins de poésie...

    Aux mamans dont l'amour nous guide à travers la vie, dans la lumière et dans l'ombre.

    Aux mamans qui font oublier les épines des roses avec la soie de leurs pétales.

    Aux mamans toujours présentes, en ce monde ou dans l'écrin des souvenirs.

    Leur doux parfum comme un bijou nous enveloppe...

    De gros bisous pour te souhaiter un très beau dimanche, avec mes pensées emplies de tendresse et d'amitié!

    Cendrine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La photo a fait plus qu'illustrer le texte, ce dernier n'existerait pas si je ne l'avais vue chez Gérard.

      Merci pour tout, Cendrine.

      "Aux mamans toujours présentes, en ce monde ou dans l'écrin des souvenirs.

      Leur doux parfum comme un bijou nous enveloppe..."

      Je le souhaite de tout coeur, même si je suppose que toi et moi préférerions les avoir près de nous et pouvoir les serrer dans nos bras.

      Je t'embrasse fort. Passe une douce journée.

      Supprimer
  4. Très beau texte et une illustration appropriée... Bonne dimanche et fête des mères..

    Bises affectueuses de nous deux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Patriarch.

      Je vous souhaite également une douce journée.
      Bises affectueuses à vous deux.

      Supprimer
  5. Oh! Comme c'est tendre et si simple, et la photo est tout aussi tendre, empreinte comme ton texte de cette vitalité pleine d'amour.

    On a envie de lui dire, à elle, va doucement, regarde-le... un jour tu seras peut-être seule de lui. et le bonheur c'était justement lui, pas le pré.

    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Être seule de lui"...

      Tu as les mots qu'il faut.
      Merci pour ta présence, Polly, j'aime infiniment les mots que tu partages avec nous.

      Je t'embrasse très fort. Passe une douce journée.

      Supprimer
  6. Ton texte m'a émue aux larmes, il est très beau.
    Un de tes plus beaux écrits. Il me touche particulièrement.
    Merci c'est un beau cadeau que tu nous offres aujourd'hui. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Martine.

      Je crois qu'il était important pour moi aussi.
      Bisous et douce journée à toi.

      Supprimer
  7. " Cours-y vite, il va filer !"
    C'est magnifique ce que tu nous offres une fois encore. Il est merveilleux le bonheur du partage et il filera le jour où l'un d'eux se retrouvera seul.
    La photo est si belle aussi.
    Tout ce qui touche aux vieux couples me touche infiniment.
    "Les Vieux" de Daudet, ceux de Jacques Brel, aujourd'hui les tiens. Leur histoire est si près de se terminer et l'angoisse de l'inéluctable séparation me saisit parfois violemment.
    Alors profitons des moments que pouvons encore partager.
    Les prés sont magnifiques en ce moment avec les marguerites à effeuiller, et toutes les fleurs qui les illuminent. Il ne manque plus que le soleil et il paraît qu'il sera présent aujourd'hui. Mais il faudrait que le brouillard se dissipe !
    Gros bisous Quichottine et beau dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais... je crois que plus nous prenons de l'âge, plus nous pensons à la fragilité de nos jours, à ce qui pourrait arriver. Ceux que nous aimons deviennent plus précieux encore et nul ne peut imaginer vivre sans eux, sans cette présence qui nous semblait "évidente" et qui ne l'est pas.

      Alors, profitons de chaque instant de bonheur partagé, ils nous permettent d'engranger des souvenirs pour le jour où...

      Mais je souhaite que le soleil revienne, aussi, qu'il éclaire chacun de ces jours que nous passons ensemble.

      Je t'embrasse très fort.

      Les vieux... tu sais, c'est un merveilleux compliment que tu me fais là.

      Ceux de Brel, de Daudet... comment les oublier ?

      Un grand merci, Cricri.
      Prends bien soin de toi.

      Supprimer
  8. Très émouvant, très juste...Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour ta lecture, Gazou.
      Passe une douce journée.

      Supprimer
  9. Très émouvant... La photo est très belle...
    Que cette journée soit pour toi douce et belle
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Jackie.

      Que ta journée soit douce et belle aussi.
      Bises.

      Supprimer
  10. Coucou ma Quichottine,
    Un texte merveilleux, très émouvant. Merci ma douce rêveuse de nous avoir offert de moment de tendresse.
    Bises et bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi de l'avoir partagé avec moi.

      Bises et douce journée, Zaza.

      Supprimer
  11. Bonjour Quichottine!
    Toujours bien inspirée, et ça se comprend, car cette photo est superbe! Nous aimerions tous y figurer un jour...
    Il me suit aussi malgré mon sale caractère, mon manque de souplesse, car je crois bien que lui aussi a décidé qu'il m'aimait...
    Tu écris magnifiquement, merci à toi!
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces mots en partage...

      Je suis heureuse que ça t'ait plu et "parlé" à toi aussi.

      Je sais que c'était important pour moi...

      Je t'embrasse. Passe une douce journée Annette.

      Supprimer
  12. Une superbe photo , aussi émouvante que ton magnifique texte qui me met les larmes aux yeux.
    "Regarder ensemble dans la même direction", ce n'est pas toujours évident, mais lorsque l'amour , la tendresse sont là, on peut continuer à avancer et poursuivre la quête inlassablement.
    C'est tellement rare ,maintenant les couples qui durent , que c'est un vrai trésor à préserver.
    Je t'embrasse très fort et te souhaite une belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un vrai trésor... à préserver absolument.
      Ma chère Fanfan ! Mes pensées t'accompagnent souvent.

      Il y a les couples qui se brisent et ceux que la vie a séparés... Les premiers ont sans doute leurs raisons, mais j'en suis toujours très peinée pour eux. Ils ne connaîtront pas le bonheur d'une vie passée, construite, à deux...

      Mais que dire aux seconds ? Perdre le compagnon ou la compagne d'une vie entière, c'est un chagrin si grand !

      Merci d'être si présente Fanfan.
      Passe une douce journée.
      Je t'embrasse très fort.

      Supprimer
  13. L'image de Gérard est magnifique. Il a un oeil extraordinaire sur les choses. J'aime beaucoup sa façon de photographier, pleine d'émotions. Pour moi c'est ça la vraie photographie... Et ta voix de conteuse est tout aussi merveilleuse...
    Bonne fête des mamans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Marie, pour Gérard, parce que je pense aussi la même chose, et pour moi...

      Je ne suis pas certaine de mériter tant de compliments, mais je sais que tu es sincère.

      Passe une douce journée. Je t'embrasse fort.

      Supprimer
  14. Cette photo est magnifique tout autant que ton texte
    Petit pincement au coeur ajourd'hui, Maman est seule en cette journée chez elle :(
    Je te souhaite une bonne fête des mamans Quichottine
    Doux dimanche & gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais que tu as dû lui montrer autrement combien tu l'aimes...

      On ne peut pas toujours être près... mais l'important est que tu saches que tu ne l'as pas oubliée.

      Douce journée et gros bisous à vous partager.
      Merci pour tout, Laure.

      Supprimer
  15. C'est très beau et cette superbe image ne pouvait que t'inspirer, elle est magnifique.
    Je te souhaite une très bonne fête des mamans.
    Je viens d'être invitée par mon fils, mais mes deux filles me manquent ... elles sont loin, je n'aime pas ce monde qui oblige les familles à s'éparpiller.
    Belle journée et mille bisous
    Annick

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous vivons dans un monde cruel...

      Mes enfants m'ont dit qu'ils m'aiment... mais sans que je puisse les serrer dans mes bras.

      L'important, je crois, c'est que je les sache heureux.

      Je t'embrasse très fort. Passe une douce journée.

      Supprimer
  16. une grande émotion à la lecture et l'image de Gérard est si explicite...tenons-nous la main encore longtemps, longtemps...
    je t'embrasse Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le plus longtemps possible...

      Merci, Josette.
      Bises et douce journée.

      Supprimer
  17. Une si belle photo! et que dire du texte.... tout simplement magnifique. Merci
    belle fête des maman :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi...

      J'espère que tu as passé une douce journée toi aussi. :)

      Être entouré par ceux qu'on aime, c'est important.

      Supprimer
  18. Tu as su saisir l'essence même de ce couple, tant d'amour et un si grand décalage par instants. C'est émouvant. Un joli texte pour cette journée particulière de la fête des mamans. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Cathycat.

      Ce texte était important pour moi et je suis heureuse qu'il vous ait plu.

      Bisous et douce journée.

      Supprimer
  19. Oui et merci aussi pour ce texte beau à pleurer, elle passe si vite cette première chance, qu'il est souvent impossible de la saisir au vol, alors à tout ceux qui ne l'ont pas vupasser donnons leur en une seconde !
    Bonne fête des mères ma Quichottine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel beau souhait, Nettoue !
      Tous devraient avoir une seconde chance.

      Merci.
      J'espère que tu auras passé une douce journée toi aussi.
      Bisous.

      Supprimer
  20. Tellement vrai ton texte, très beau, tout comme la photo. C'est une chance de pouvoir vivre cela, c'est tellement rare de nos jours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci.

      Gardons le plus possible ceux que nous aimons près de nous.

      Bises et douce journée, Solange.

      Supprimer
  21. que c'est émouvant, la photo et le texte. Que 'est beau !
    bisous et bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie que cela te plaise.

      Merci, Lilwenna. Passe une douce journée. Bisous.

      Supprimer
  22. Très belle photo et ton texte est touchant. Se suivre à tour de rôle et continuer d'aller voir là-bas, le bonheur dans le pré.
    Notre journée, Daniel et moi, fut toute simple. Nous en avons profité pour la passer au futur Gîte à essayer douche, baignoire, appareils ménagers (repas), télé, ordi, .. car il nous faut fignoler l'intérieur et l'extérieur pour une ouverture fin juin si tout va bien.

    Gros bisous Quichottine en espérant que tu as passé une bonne journée de Fête des Mères.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est magnifique d'avoir ce beau projet...

      J'espère que vous réussirez à l'atteindre et que votre gîte sera selon vos désirs.

      Gros bisous et douce journée.
      Mes filles m'ont appelée... c'était bien agréable de les avoir au téléphone.

      On ne peut pas toujours les avoir près de soi...

      Supprimer
  23. j'ai aimé
    tant de douceur , de complicité ce dégage de ce récit
    merci pour tes bons souhaits
    je profite pour te souhaiter une excellente fin de journée

    gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour ta lecture, Sonya, et pour les mots en partage.

      Bisous et douce journée.

      Supprimer
  24. le ton juste.....
    merci Quichottine!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi, Annie.

      Bisous et douce journée.

      Supprimer
  25. Il est vrai qu'après de nombreuses années les mots ne sont plus nécessaires pour se comprendre... un regard, un sourire, une main et la vie se distille lentement !
    GROS BISOUS et douce soirée ma Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour se comprendre, peut-être pas...
      Mais je pense pourtant qu'il faut continuer à dire ces mots.

      Gros bisous et douce journée, Marité.
      Merci pour ta présence.

      Supprimer

  26. Superbe comme toujours, merci jolie conteuse, dans la vie parfois on ne fait pas toujours comme on voudrait, mais c'est très beau ce que tu écris.
    bisous, MIAOU !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai... la vie ouvre des portes et parfois les ferme, sans qu'on n'y puisse rien.

      Mais essayons pourtant.

      Bisous et douce journée à toi, Mistigris. Merci.

      Supprimer
  27. Regarder dans la même direction...
    On ne voit pas forcément les mêmes choses...
    L'Amour ne rend pas aveugles, au contraire, il agrandit notre champ de vision ...

    Amitiés des farfadets

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime ce que tu dis...

      ... et vous en savez quelque chose !

      Merci pour tout Patrice. Passe une douce journée.

      Supprimer
  28. très belle osmose avec cette très belle photo !!!
    Bises à toi Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un grand merci, Claudine.

      Bises et douce journée à toi aussi.

      Supprimer
  29. Une belle vision de l'amour "éternel". Ils ont su construire leur bonheur. Bises VITA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai... parfois un peu "cahin-caha"... mais ils ont su construire, ensemble.

      Merci pour tout, Vita.
      Bisous et douce journée à toi.

      Supprimer
  30. bonsoir, ma chère Quichottine
    une très belle image
    très évocatrice de ces jours difficiles à vivre...
    et un texte magnifique
    un peu énigmatique
    et poétique...
    bonne soirée à toi
    gros bisous d'amitié
    jean-marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis heureuse qu'ils te plaisent.
      Merci, Jean-Marie.

      Vieillir ensemble, c'est le plus beau cadeau que la vie puisse nous faire.

      Gros bisous et douce journée à toi.

      Supprimer
  31. aimer pour atteindre l'innacessible étoile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui... jusqu'à la déchirure parfois...

      Supprimer
  32. L'image est superbe, de celles que j'aimerais faire. De celles qui justement inspirent, libèrent les mots. Plein de vie, de cette Vie que tu as si bien écrite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis heureuse qu'elle te plaise.

      Merci pour ces mots, Alphomega.
      Passe une douce journée.

      Supprimer
  33. J'ai été absent deux fois 8 jours et bien sur je n'avais pas vu ta publication avec ma photo et je me joins à tes nombreux commentaires tes lignes lui ont redonné du souffle..merci à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureuse de savoir qu'elles te plaisent.

      Merci encore pour ta photo, Gérard... Elle est si belle !


      Passe une douce journée.

      Supprimer
  34. "C'est pas tout d'Y dire, encore faut Y faire" (Proverbe lyonnais) j'espère encore avoir l'oreille et les jambes pour monter encore longtemps ces 2 ou 3 marches. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'espère aussi... et je sais que tu pourras. :)
      Merci à toi, Pierre.

      Passe une douce soirée.

      Supprimer
  35. Les commentaires de ce billet sont désormais fermés.

    Rendez-vous sur la "Page blanche", si vous désirez y laisser votre avis ou un message d'amitié.

    http://quichottine.blogspot.fr/2013/01/page-blanche.html

    Merci à tous.

    RépondreSupprimer