Pages

samedi 17 août 2013

En rouge et noir, avec Marie-Poupée

« Cela ne se fait pas ! »
Marie frémit en pensant à ce que sa mère dirait en la voyant.

Elle a pourtant mis son chapeau et ses gants, rien n’est dû au hasard dans sa tenue du jour. La jeune fille a tout d’une grande dame et aucun membre de sa famille n’aurait à rougir en la croisant sur le chemin.

Pourtant… pourtant elle sait bien qu’elle aurait dû demander à quelqu’un de l’accompagner.

Cela ne se fait pas, non, pas du tout, d’être toute seule, surtout quand on est aussi jolie qu’elle.

Image de Marie Poupées
"En rouge et noir", mars 2013
http://le-petit-cap-tain-crochet.over-blog.com/article-en-rouge-et-noir-107577672.html


Marie redresse la tête. Son corset l’empêcherait de se pencher pour cueillir une fleur, même si elle le voulait. Il est hors de question qu’elle aille plus vite : sa femme de chambre en a tant serré le lacet qu’elle a du mal à respirer.
« Il faut souffrir pour être belle »…
On le lui a si souvent répété qu’elle n’a jamais eu l’idée de se rebeller contre ces impératifs de la mode.
Pour être belle, il faut avoir la peau blanche, la taille fine… c’est comme ça.
Elle aurait bien laissé chez elle son ombrelle, mais qu’adviendrait-il lorsqu’elle sortirait de l’ombre ? Le soleil d’automne n’est pas bien fort, mais…
Et puis… c’est plus qu’une ombrelle, c’est une arme redoutable.
Marie rêve de pouvoir s’en servir un jour contre les bandits de grands chemins des romans qu’elle lit, le soir, seule dans sa chambre.
Mais, à propos de bandit, de brigand… que penserait sa mère de son nouvel ami ?

C’est lui qu’elle va rejoindre par beau temps, alors qu’on la croit en train de rêver dans le parc, où elle sera, comme toujours, introuvable.

Elle l’a rencontré au bal de la marquise de… Marie a oublié son nom.
Elle s’y était rendue à reculons. Les festivités de ce genre ne lui plaisent guère. Il faut s’assoir gentiment, sagement, et attendre que l’un ou l’autre de ces messieurs vous soit présenté, qu’il vous invite pour une prochaine danse… Quoiqu’il arrive, les jeunes filles y sont épiées, jalousées, critiquées.

Marie n’aime pas, non, mais, ce jour-là, entre les cils de ses paupières baissées, elle a vu s’avancer vers elle un homme différent. Grand, fin, les cheveux et la moustache noirs comme le poil de son chat…

Elle sourit au souvenir de son approche. C’est vrai qu’il avait tout d’un chat… un homme à l’allure féline, au regard…
... Un mot lui vient : « caressant ». Mais un regard peut-il être caressant ? 
Il lui a pris la main, a posé la sienne sur sa taille pour la faire valser.
Sa main était si ferme, ses mots…
… d’apparence anodine, mais tous à double sens.
Il lui a fait porter le lendemain un bouquet de myosotis.
« Ils ont la couleur de vos yeux, lui avait-il glissé en la raccompagnant, comptez-les, vous aurez ainsi l’heure où je vous attendrai, chaque jour, au bout de l’allée des noisetiers. Venez quand vous pourrez. »
Cela ne se fait pas, non, quand on est une jeune fille de bonne famille… mais comment résister ?

© Quichottine, juillet 2013.

...

Merci à Marie Poupées pour ses poupées qui me font rêver.
Si vous ne la connaissez pas, n'hésitez pas à visiter l'un de ses blogs. Elle a des doigts de fée.


...

90 commentaires:

  1. Belle histoire des temps anciens....C'est fini aujourd'hui, les filles sont presque aussi entreprenantes que les garçons.....

    Bonne fin de semaine à vous avec des bises affectueuses de nous deux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux qu'être d'accord avec toi... pourtant je pense que certaines savent encore rester "sages".

      Bonne fin de semaine à toi aussi, Patriarch... J'espère de tout coeur que tu nous donneras bientôt de tes nouvelles et qu'elles seront les meilleures possibles.

      Bises affectueuses à vous deux.

      Supprimer
  2. Délicieux parfum de ces romans du début du siècle dernier..... et tu évoques si bien l'attrait du fruit défendu.... Bises du week-end, Dame

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Croc.

      Passe une douce fin de semaine, même si ce n'est pas la même...

      Bises et belle soirée.

      Supprimer
  3. Jolie histoire et le billet du jeune homme aux allures de chats me plait beaucoup! Je pourrais les découvrir au détour du chemin chez moi.... suis envahie par les myosotis et les noisetiers!:)
    Belle journée à toi
    Bises
    Dany

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie qu'elle te plaise...

      Merci Dany.

      Bises et douce soirée à toi.

      Supprimer
  4. bonjour, ma chère Quichottine
    alors c'est la rencontre des fées !
    car tu en as le pouvoir pour reconstituer
    ainsi une ambiance à jamais révolue...
    merci
    bon week-end
    gros bisous d'amitié
    jean-marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce très beau compliment.

      Passe une douce soirée, Jean-Marie, et un très beau week-end.

      Supprimer
  5. Si je connais un peu tu nous l'as présenter une fois, ou deux... Un beau travail de crochet et toi bon travail de plume comme tjs... Bises de jill

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, jill.

      C'est tout gentil.
      Bises et douce soirée à toi.

      Supprimer
  6. Tout est là pour me plaire ma chère Quichottine, à commencer par cette merveilleuse poupée de Marie, entre toutes ma préférée. J'aime cette harmonie rouge et noire et le si joli mouvement de la robe. Le romantisme de cette petite nouvelle me convient à merveille, le frisson de l'interdit, la passion naissante et ce petit bouquet de myosotis, une fleur qui m'est très chère et s'épanouit en abondance dans notre jardin au printemps...
    Je crois qu'il existe encore des jeunes filles romantiques même si les mœurs ont évolué. Seulement, elles ne le montrent pas de peur de paraître démodées. Penser le contraire serait bien trop triste...
    Merci Quichottine de nous faire rêver, c'est un rêve bien doux et plein de nostalgie.
    Je t'embrasse très fort et je te souhaite une douce journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien quand tu dis "elles ne le disent pas"... je crois que c'est tout à fait ça.

      Le romantisme n'est pas dans l'air du temps... et, pourtant, quand je regarde les films qui sortent et certains romans, je me dis qu'il n'est pas vraiment mort.

      Je t'embrasse très fort ma Cricri.
      Merci pour tes mots et ta présence.

      Passe une douce soirée.

      Supprimer
  7. Coucou ma Quichottine. On se croirait presque dans une nouvelle de Guy de Maupassant... Magnifique texte qui reflète bien l'attrait du fruit défendu. Merci ma douce rêveuse. Bises et bon samedi. ZAZA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel beau compliment !
      Merci, Zaza.

      Bisous et douce soirée.

      Supprimer
  8. Bonjour Quichottine
    Quand le cœur bat... Marie va à la découverte
    Conquise...La suite siouplé!!!
    Bisous
    Frieda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de suite... du moins pas tout de suite.

      Mais merci pour ces mots en partage.
      Bisous et douce soirée Frieda.

      Supprimer
  9. Oh ! Que ce texte est osé pour notre époque !

    On dirait du 3615 code Quichottine sur mon Minitel !

    Félix

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ris !!!
      Merci, Félix.

      Passe une douce soirée.

      Supprimer
  10. Merci Quichottine pour cette belle histoire romantique. Je ne suis pas étonnée que les poupées de Marie t'inspirent. J'en ai une chez moi et je peux te dire que j'ai plaisir à la regarder, à la toucher (toute douce). C'est une amie du blog qui me l'a offerte aussi je les remercie encore toutes les deux. Les poupées de Marie font de très très beaux cadeaux.
    A bientôt et très belle journée à tous les deux
    Gros bisous
    Annick

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les poupées de Marie sont fantastiques... je n'en ai pas encore chez moi mais ça ne saurait tarder.

      Bisous et douce soirée à toi.
      Merci pour tout.

      Supprimer
  11. Bon nombre de petites filles d'aujourd'hui ne savent pas ce qu'est ne poupée ... que c'est dommage
    Bon samedi Quichottine ☼

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment dommage...

      Mes petites-filles le savent mais n'en ont pas encore fait le tour...

      Bises et douce soirée à toi, Kri.

      Supprimer
  12. Heureusement que les temps ont changé en Europe et que les filles peuvent enfin faire à peu près ce qu'elles veulent ... Il y a encore bien des luttes à mener pour parvenir à une réelle égalité mais au moins on peut se promener seule

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que nous n'avons pas fini de nous battre... pour ne pas revenir en arrière.

      Passe une douce soirée, Liza.
      Merci pour ces mots.

      Supprimer
  13. Bonjour Quichottine. Belle histoire que tu nous contes là, et tu nous donnes envie de connaître la suite. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut l'imaginer je crois... J'espère seulement que Marie ne sera pas déçue.
      Bisous et douce soirée.

      Supprimer
  14. Et dis ou demander avec des fleurs cela passe mieux, puisque cette fleur symbolise les langages pourquoi pas l'émancipation de certains pourrait arriver avec des myosotis alors !!
    Bisou de dgidgi et bon weekend

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela passe toujours mieux avec des fleurs, c'est vrai.

      Le Myosotis, c'est "ne m'oubliez pas"...

      Bisous et doux week-end à vous deux.

      Supprimer
  15. Oh comme les temps ont changé ! heureusement d'ailleurs !!!
    Ton texte reflète bien toute une époque, j'aime ces partages entre blogs, un art qui te sied à merveille...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce compliment...

      J'avoue que j'aime bien picorer... et que mes aminautes me laissent volontiers le faire chez eux.

      Passe une douce soirée ABC.

      Supprimer
  16. Bonjour Quichottine ..quel bonheur de te lire !!!
    Et Marie Poupée , elle aussi nous fait rêver !!!
    Bonne journée ma douce Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      Je suis contente de te retrouver ici.

      Bisous et douce soirée, Claudine.

      Supprimer
  17. Ma douce Quichottine une histoire qui me va droit au coeur car c'est à cette époque là, avec corsets et crinolines, que j'aurais aimé vivre... une jolie histoire et tant que le monde sera le monde il y aura toujours de belles rencontres.
    J'ai été voir tes liens, quel artiste j'ai adoré!
    douce soirée et bon dimanche
    le matelot de la terre ferme
    chatou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais sans aucun doute aimé vivre à cette époque, mais du bon côté de la barrière. ;)

      Merci pour tout. Je suis contente que tu aies aimé les poupées de Marie.

      Bisous et douce soirée à toi aussi.

      Supprimer
  18. Merci Quichottine de nous faire découvrir tous les blog de tes ami(e)s
    Ces poupées sont magnifiques. Quant à ton écrit.. Comme d'habitude il tient en haleine jusqu'au bout.
    Bisous tout plein

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Celiandra.

      Je suis contente que cela t'ait plu.
      Bisous tout plein et douce soirée à toi.

      Supprimer
  19. très romantique histoire - bises et très bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !

      Bises et très bonne soirée à toi aussi, Durgalola.

      Supprimer
  20. Oh! ma petite Quichottine , cette petite Marie me plaît énormément , raffinée , coquette et à la fois coquine !
    Mille mercis pour cette belle histoire et sa présentation .
    Mon seul regret est de ne pas avoir laissé le premier message, je n'ai même pas eu le temps d'en laisser sur tes précédents articles que j'ai pourtant lus mais je sais que tu sauras me pardonner .
    Je remercie également toutes tes amies qui ont laissé d'adorables commentaires sur mes blogs ,auxquelles je répondrai très bientôt.

    Je suis très heureuse de voir à nouveau une de mes créations partager ton merveilleux univers, ce là me touche beaucoup !

    Je t'embrasse très très fort ma Quichottine et te souhaite une très belle soirée
    Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne t'inquiète de rien... Je suis très heureuse que cela t'ait plu.

      Je rêve chez toi si souvent que j'avais vraiment très envie que cela te fasse rêver un peu.

      Bisous tout plein et douce soirée à vous deux.
      Merci pour tout.

      Supprimer
  21. Marie a sans doute trouvé son âme soeur
    j'ai bien aimé
    Je te souhaite une belle soirée
    bisous créoles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'espère pour elle...

      Je suis contente que cela t'ait plu.
      Merci pour tout, Sonya.

      Bisous et douce soirée.

      Supprimer
  22. Une belle histoire d'un temps révolu et attirant .

    Un conte à la Maupassant, que j'aime beaucoup.
    Belle soirée, bises Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci erato.

      C'est vraiment gentil.

      Bises et douce soirée à toi aussi.

      Supprimer
  23. Marie me fait rêver avec ces poupées toutes aussi belles les unes que les autres et toi tu me fais rêver avec tes textes, merci à toutes les deux pour ce doux partage
    Gros bisous & douce nuit Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et merci à toi d'avoir lu...

      Gros bisous et douce soirée à vous deux.

      Supprimer
  24. Je trouve ton histoire très romantique ! Elle a le goût et le parfum d'autrefois ! C'est très joli.
    Merci ma Quichottine, gros bisous, bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !

      Je suis contente que mes histoires te plaisent.
      Gros bisous et douce soirée à toi.

      Supprimer
  25. Je découvre ces magnifiques poupées et je me délecte de ton texte...
    MERCI
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les poupées de Marie valent le déplacement... elles sont toutes magnifiques !

      Merci pour ces mots offerts, Jackie.

      Bises et douce soirée.

      Supprimer
  26. Marie est charmante, dommage qu'elle se torture avec les carcans qu'étaient ces corsets ! Cette mode était sans pitié ! Une toujours aussi belle écriture ma Quichottine
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La mode est faite le plus souvent par des hommes...

      Les femmes les ont libérées.

      Merci pour tes mots et ta présence, Nettoue.
      Je t'embrasse. Passe une douce soirée.

      Supprimer
  27. bravo Quichottine- du Maupassant !! belle plume et belle Marie de ton amie-
    merci pour ces partages-
    amitiés-

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      C'est un très beau compliment.

      Passe une douce soirée, Lady Marianne.

      Bisous.

      Supprimer
  28. Histoire d'une autre époque, même si l'idée de la transgression, du plaisir de la séduction demeure, je pense.
    En tout cas, je m'y suis plongée dès les 1ers mots grâce à l'accroche, bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais qu'aujourd'hui les choses seraient sans doute différentes, mais je pense aussi qu'on a toujours des interdits à transgresser.

      Merci, Emmanuelle, pour ces mots en partage.
      Passe une douce soirée.

      Supprimer
  29. dommage que le corset ne soit plus d'actualité ... bise Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que l'on y reviendra... quand je pense à tout ce qu'on nous montre aujourd'hui dans les magasins, la mode de la taille fine et du ventre plat revient. ;)

      Bises et douce soirée Dom.

      Supprimer
  30. Une histoire comme tu sais si bien en inventer pour accompagner cette jolie poupée. J'ai repris mon gardiennage, j'ai du mal à organiser mes journées, mais l'école reprend bientôt. Bon début de semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu pourras te reposer un peu après la rentrée, je l'espère.

      C'est vrai que les petits-enfants nous apportent à la fois du bonheur et du stress... de la fatigue.

      Bonne fin de semaine à toi. Merci pour tout, Solange.

      Supprimer
  31. tu restitues bien l'ambiance dans laquelle on imagine les jolies poupées de Marie...

    RépondreSupprimer
  32. Cela me fait penser à la chanson de France Gall poupée de cire, poupée de son. J'aime bien ton histoire très romantique et cette rencontre, un amour naissant.
    Merci quichotinne pour tes visites pendant ma pause. Bisous


    Le reste est un copier coller :

    J'interromps ma pause blog estivale. Je commence à me lasser de mes blogs, de la blogosphère : du plaisir certes de visiter vos blogs mais beaucoup trop de contraintes surtout les commentaires car même si j'apprécie vos articles, bien souvent je ne sais quoi dire à part "c'est beau, j'aime" et je prends du temps à chercher quelque chose de plus original. J'ai apprécié cette liberté retrouvée. C'est très contraignant un blog . Je réfléchis à savoir si j'arrête complètement où si je trouve une autre façon de partager.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour les mots laissés.
      Je comprends tout à fait la fatigue que tu ressens, et maintenant ta vie est ailleurs...

      Tu devrais peut-être te créer une galerie de photos...
      Je ne sais pas. Je pense pourtant que ton blog nous apporte beaucoup.

      Passe une douce soirée. Je t'embrasse.

      Supprimer
  33. Les poupées ont toujours su ouvrir les portes de l'imaginaire à ceux et celles qui ont gardé un coeur d'enfants

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis intimement persuadée...

      Merci, Marie.
      Passe une douce soirée.

      Supprimer
  34. no te puedes imaginar cuanto sufro leindo para leer un texto como este paso por lo menos 10 minutos y despues para escribie este com es una locura pero buebo aqui estoy y para mucho tiempo
    besitos
    tilk

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu devrais utiliser la fonction "zoom" de ton navigateur... En agrandissant les mots, la lecture est plus facile.

      Merci pour ta présence malgré la maladie et la difficulté de lire ici.

      Bises et douce soirée, Tilk.

      Supprimer
  35. Merci pour cette valse d'autrefois où une rencontre était parfois le départ d'un grand Amour.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et merci à toi pour les mots déposés...

      Passe une douce soirée, Fancri.
      Bises à toi.

      Supprimer
  36. ça sent le myosotis
    le bleu passé
    tout doux !!!

    RépondreSupprimer
  37. Réponses
    1. Chère Quichottine, Je ne sais où t'écrire pour te remercier de tes passages sur mon blog, car je ne réponds pas sur mon blog aux commentaires.

      Je suis heureuse de tes souhaits pour ma fête..Oui, j'ai voulu symboliser dans mon tableau, la solidité de l'Amitié surant les mouvances de la vie...
      Je t'embrasse
      Hélène de Natureetsaveurs

      Supprimer
    2. @ Naniloup

      Merci. Je suis contente qu'elle t'ait plu.

      @ Hélène

      Merci de m'avoir répondu ici. Passe une douce soirée, Hélène. Prends bien soin de toi.
      Je t'embrasse.

      Supprimer
  38. J'aime bcp les "mises en scène" des poupées de Marie alors en plus avec un texte comme le tien, nul besoin d'aller au cinéma ni de relire Jane Eyre, les Hauts de Hurlevent, ni même : "Autant en emporte le vent" j'ai confié à Marie que ses personnages et montages avaient parfois des ambiances de Jane Austen que j'aime beaucoup, ses dialogues me font rire. serait-ce Mr Wristler qui vient le soir sur le sentier de Manor-House au grand Dame de Mrs Rastleknife qui espérait une union de fortune pour sa nièce orpheline. Mrs Rapplenose si elle au courant ne manquera pas d'en parler au bal de Mount Rockmore où Mr. Edward fera bonne figure.... et blabla bla ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je les aime aussi beaucoup.
      Elle nous invite à la rêverie et j'adore !

      Merci de m'avoir suivie dans ce moment...

      J'aime bien aussi Jane Austen. ;)

      Passe une douce soirée.

      Supprimer
  39. ton histoire me fait penser en se télescopant au petit chaperon rouge bien sûr et au film au bout du conte. Ton héros m'évoque un peur Biolay dans ce film et bien sûr aussi au roman de Stendhal et au film avec Gérard Philippe et Danielle Darieux
    bises et belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que je n'ai pu éviter de penser à de nombreux romans... Les poupées de Marie sollicitent l'imaginaire.

      Merci pour ces mots, Jeanne.
      Bises et douce soirée.

      Supprimer
  40. Ton héroïne corsetée m'a fait penser à la japonaise d'un roman dont j'ai oublié le titre qui se rend aussi à une invitation d'un cavalier rencontré à une fête. Au lieu de commander, comme doivent le faire toutes les jeunes filles de la bonne société un thé ou un jus d'orange, elle commanda un jus de tomate. Cet acte fut jugé hautement émancipé par le jeune homme qui la regarda d'un autre oeil qu'un oie blanche à mettre dans son lit. Et ils purent faire connaissance librement, ce qui était rare au Japon où la femme est bridée par une montagne de conventions;

    Bises

    Christian qui a zappé la note précédente, trop douloureuse pour lui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne crois pas l'avoir lu... mais merci pour ce partage, Christian.

      Il y a encore de nombreux pays où la femme ne peut pas décider de sa vie.

      Merci pour ces mots... et ne t'en fais pas pour la note précédente j'avais fait exprès d'avertir.

      Bises et douce soirée à toi.

      Supprimer
  41. Marie Poupée a de bien belle créations. Il y a longtemps que je suis allée chez elle, dommage. Mais tu sais que j'ai du mal à visiter partout.
    Il faut souffrir pour être belle ! Je l'ai tellement entendu cette phrase lorsque maman me coiffait, que marraine m'épinglait avec la robe qu'elle était en train de préparer. Je me dis, juste en ce moment, que c'est peut-être pour cette raison que je refuse la mode, que j'aime être tellement à l'aise.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne peut pas être partout... je n'y arrive pas non plus.
      Quand je réponds ici, je ne suis pas ailleurs et je sais que pourtant il le faudrait.

      Je n'aime pas non plus les vêtements où je ne me sens pas à l'aise... Je crois que c'est normal avec l'âge.

      Bisous et douce soirée, Pimprenelle.
      Merci pour ta présence et tes mots.

      Supprimer
  42. une jolie poupée ;même à cette époque, les jeunes filles amoureuses réussissaient à tromper la vigilance des parents! Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'elles y sont toujours arrivées, plus ou moins...

      Bisous et douce soirée, Fanfan. Passe de bonnes vacances.

      Supprimer
  43. Coquine Quichottine ! Celà ne se fait pas de lacher ainsi une jolie poupée dans la nature ! Elle va se faire détricoter en moins de deux !
    Ton imagination me laisse rêveuse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Morte de rire !

      Oh oui, j'imagine bien... et pourtant je n'aimerais pas que cette si jolie poupée soit détricotée.

      Merci d'être là, Galet.
      Bises et douce soirée.

      Supprimer
  44. Les commentaires de ce billet sont désormais fermés.

    Rendez-vous sur la "Page blanche", si vous désirez y laisser votre avis ou un message d'amitié.

    http://quichottine.blogspot.fr/2013/01/page-blanche.html

    Merci à tous.

    RépondreSupprimer