Pages

mercredi 13 février 2013

Maîkresse (fin)

Ce sera le dernier volet de ce triptyque consacré à mes années d'enseignante.

Le tag que Marité m'a proposé aurait pu nous conduire à d'autres discussions sans doute intéressantes, mais je ne suis pas certaine d'être encore "dans le coup".


8/ Une bonne journée d’école, c’est quoi pour toi ?




J'aime beaucoup la réponse apportée par Marité.

Il est vrai que les enfants que nous fréquentons quotidiennement, que nous voyons grandir, se transformer, nous apportent aussi beaucoup. Nous apprenons à leur contact beaucoup, sur eux autant que sur nous-mêmes.



Alors, oui, une journée d'école réussie, c'est une journée qu'on a envie de continuer le lendemain, juste parce qu'on sait qu'elle était aussi importante pour nous que pour les enfants.


9/ A un parent d’élève qui te demande avec agressivité "M’enfin les enfants ne sont pas surveillés ?" parce qu’en classe, Bichon, (monté sur ressorts) a pris le doigt du voisin dans l’oeil en se retournant alors qu’il était censé se concentrer sur son exo, tu penses que tu répondrais quoi, là spontanément ?

L'agressivité n'étant pas mon fort, je pense que je lui répondrais doucement. (Pour faire retomber la colère, il n'y a rien de mieux.)

La caméra de surveillance que suggère Marité m'a bien plu. Je pourrais proposer à ce parent de lancer une souscription pour cet achat. :)


10/ Une révolution dans ta façon d’enseigner (moyens matériel, pédagogie,..), ce serait quoi ?

Nous allons vers une pédagogie où chacun se retrouvera bientôt seul devant une tablette ou un ordinateur, le maître se contentant de préparer ce qu'il présentera sur un tableau numérique, en grand, et que les élèves retrouveront en plus petit sur leurs écrans. Je ne sais pas si j'ai envie de ça.

Il m'arrive de rêver d'un temps où maîtres et élèves iraient à la découverte du monde, feraient leurs expériences, apprendraient à se connaître et à anticiper les aides nécessaires à une meilleure compréhension les uns des autres et de leur environnement... pour se retrouver enfin sous le plus vieil arbre du village, de la cité, de la contrée, afin d'échanger les mots qui fixeraient à jamais les acquis de la journée dans les mémoires.

Utopie ?


11/ Quelle est la dernière chose que tu fais le soir en quittant l’école ?

Je vérifie mon propre cartable pour être sûre de n'avoir rien oublié, et je salue la gardienne qui, comme chaque jour, est venue me dire qu'elle allait fermer.


12/ Et pour décrocher, tu fais quoi ?

Une demie-heure de "rien du tout". Vous verrez, c'est délicieux !


J'espère ne pas trop vous avoir ennuyés avec ces réponses, que j'ai voulu les plus sincères possibles.
Je n'ai désormais plus besoin de cette demie-heure de "rien", heureusement, parce que mon emploi du temps déborde d'activités toutes autant nécessaires les unes que les autres.

Tu as dit "Très Grandes Vacances", Marité ?

...

Ceux qui veulent répondre à ce tag le feront, et si vous m'en avisez, je lirai avec plaisir et intérêt vos propres réponses.

Merci d'avoir été indulgents avec moi.
Douce et belle journée à tous.

...

105 commentaires:

  1. la seule chose que je ne regrette pas du temps ou j'étais enseignant ce sont les heures passées à corriger les copies ah ah ah
    besotes
    tilk

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux pas dire que je les regrette, et, pourtant, c'était un moment que j'aimais bien.

      Passe une douce journée, Tilk.

      Supprimer
  2. Bonsoir Quichottine...je ne sais plus trop où te mettre un commentaire (enfin sur quel blog !) tu en as maintenant plusieurs, celui d'Eklablog, tu le fermes ?...dis-moi quelle est l'adresse url que je peux mettre dans mes favoris, parce que j'ai de plus en plus de mal à te retrouver...et j'ai vu que tu m'avais mis un commentaire sur mon blog Over-blog, que je ne vais pas tarder à fermer..Oui ImageHotel a fermé, mais ce que je trouve bizarre c'est que sur mon blog OB, dans les colonnes des cotés, je n'ai aucune image venant d'imagehotel, ce sont des liens qui sont propres à OB, normalement, il y a juste des liens concernant des rubriques, blogs amis, communautés etc...bref, c'est très étonnant..j'avais quelques images ou photos dans mes articles, mais heureusement, je les ai sur disque dur ou CD, donc pas eu de problème pour les remplacer (ils n'ont pas pu me prévenir, car mon adresse mail d'inscription n'est plus valide, si tant est qu'ils l'aient fait pour d'autres utilisateurs...) je te fais des bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne publierai plus chez Ekla, blog en pause à durée indéterminée, comme l'est celui de canalblog, comme l'est la nouvelle bibliothèque sur Blogspot.

      Je garde le cahier à spirales et j'ai rouvert la bibliothèque sur OB. (Deux blogs actifs donc. Mais si tu regardes bien, il y a sur blogspot un module, à droite de l'article, où sont affichés mes autres blogs avec le dernier article publié. Je pense que ça peut te servir à prendre ta décision.)

      Heureusement que je ne l'avais pas supprimée. C'est encore là que je me sens le mieux et j'espère qu'ils continueront à améliorer la nouvelle version.

      Pour les images, je les ai définitivement perdues sur Ekla, donc, tant pis. Je ne m'y attendais pas, donc, je n'ai pas fait le nécessaire avant. J'attendais des réponses qui ne sont pas arrivées.

      Quant au reste, je verrai lors de la migration obéienne. Si je dois supprimer la bibliothèque, je ne crois pas que j'aurai le courage de la reconstruire ailleurs, je ne bloguerai plus que sur le Cahier à spirales, donc, ici.

      Je t'embrasse, passe une douce journée.
      Merci encore sur ton aide pour Ekla.

      Supprimer
  3. Je confirme Quichottine : UTOPIE !!!
    Je me le disais en te lisant, mais tu as conclu toi-même.
    La retraite est un métier à temps complet, difficile de prendre de vacances. :-)
    Je t'embrasse très fort et hop, sous la couette.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Cricri... Je suis contente de voir que nous sommes d'accord. :)

      Tu te couches encore bien tard... Prends le temps du repos malgré tout.

      En ce moment, j'essaie d'être raisonnable.

      Je t'embrasse très fort. Passe une douce journée.

      Supprimer
  4. Chère Quichottine,

    Tu me sembles la "Maîtresse "idéale. Passion d'enseigner, de transmettre et douceur pour apprivoiser.
    j'ai beaucoup aimé ce partage de tes souvenirs, de ton intimité.
    Douce journée à toi

    Je t'embrasse bien fort
    Martine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'irai pas jusque là. Je pense que j'ai fait au mieux de ce que je pouvais faire, mais je ne suis pas certaine d'avoir été la maîtresse idéale pour tous mes élèves.

      La diversité, c'est aussi s'entendre dire un jour :
      "Chez moi, le maître, il a un bâton" phrase accompagnée du regard méprisant d'un presque adolescent qui sait que vous n'êtes qu'une "misérable femme" et que vous ne lèverez pas la main sur lui, même s'il en a besoin pour vous respecter.

      C'est vrai que j'ai fini par l'apprivoiser... mais il a fallu trop de temps, hélas !

      Douce et belle journée à toi.
      Je t'embrasse bien fort, Martine. Merci pour tes mots.

      Supprimer
  5. J'ai mis mes enfants dans une école à pédagogie Freinet. L'école ouverte des bourseaux à Saint-Ouen l'Aumône et ils apprenaient sur le terrain, jamais par coeur. C'était super et les maîtres et maitresses te ressemblaient. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je connaissais l'existence de cette école, mais je n'y ai jamais enseigné.

      C'est pourtant une pédagogie qui me plaît.

      Bisous et douce journée, Martine. Merci pour ce partage.

      Supprimer
  6. Elle me plait bien moi aussi cette maikresse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !

      (Un "Anonyme" devrait toujours ajouter son pseudo à la fin de son commentaire... je ne sais pas qui remercier.)

      Supprimer
  7. Rèpondre calmement à l'agressivité.... voilà ce que je ne savais pas trop bien faire!
    "Madame, je vous ai confié mon enfant en bon état ce matin, j'aimerai retrouver le même à la fin de la journée...je le veux sain et sauf" j'avais voulu séparer deux enfants qui se battaient comme des chiffonniers et dans la séparation, j'avais légèrement griffé Cyprien(c'était son nom).. le dit Cyprien qui une semaine après trouvait le moyen de se coincer la tête entre deux barres d'espaliers.... la peur de ma vie ! On n'a jamais compris comment il avait pu passer la tête... je l'ai soutenu jusqu'à l'arrivée des pompiers...
    C'était en maternelle à Montreuil sous bois dans les années 70!
    Actuellement je me trouve très décalée avec tout ce qui se passe... merci Quichottine pour toutes ces réflexions
    Bises
    Dany

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai dû un jour aussi séparer deux enfants en utilisant ma force... en fait, nous étions deux adultes à avoir dû l'utiliser pour éviter un drame pendant l'heure du repas.

      La maman de l'un a débarqué en hurlant après la classe.

      Je lui ai répondu calmement que la prochaine fois que son enfant essaierait d'étrangler son voisin à la cantine nous le laisserions faire et que nous laisserions ensuite ses parents se débrouiller avec la justice.

      La mère est tombée des nues, m'a dit qu'elle m'autorisait désormais à ne pas le laisser faire, qu'elle savait que lorsqu'il se mettait en colère il avait une force incroyable... bref, je n'ai pas eu d'autres problèmes...

      Mais je dois dire qu'il était temps que les parents aussi agissent au lieu de surprotéger leur enfant chéri.

      L'autre enfant a eu des marques sur son cou assez longtemps pour que ni l'autre enseignant ni moi n'ayons de problèmes avec notre administration. Nous avions tous les deux signalé le problème... et sa solution dont nous n'étions pas forcément fiers.

      Certains enfants ont besoin de sentir qu'ils n'ont pas tous les droits et qu'ils peuvent être punis.

      J'ai quitté l'enseignement sans avoir fait tout mon temps, pour la même raison. Je ne me sentais plus à ma place, et je me demandais quel était mon rôle.

      Enseigner ou éduquer ? Recevoir les parents pour leur parler de leurs enfants ou jouer le rôle d'une assistante sociale ou d'un psychologue ? Je n'étais pas vraiment formée pour cela.

      Tout n'était pas parfait, et moi non plus. :)

      Bisous et douce journée, Dany. Merci pour ce partage et tes mots.

      Supprimer
  8. Merci Quichottine pour ta simplicité et ton honnêteté. L'idéal pour moi ce serait une école à la Freinet...
    Bises
    et bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord... C'est hélas une pédagogie peu appliquée.

      Bises et douce journée à toi, Jackie. Merci.

      Supprimer
  9. Nous savons pratiquement tout sur la maikresse Quichottine. Un point d'interrogation m'a interpelé dans la question N°10 Utopie? Pas vraiment, j'ai connu il y a un certain nombre d'années, (comme le temps passe ma douce rêveuse), cette joie participative du maître et de l'élève à apprendre, à observer, à réaliser des expériences, et à les échanger en fin de journée pour rédiger un petit journal. Bises et bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as eu de la chance, Zaza.

      Rédiger notre livre de classe, garder un souvenir intact de ce que l'on vit quotidiennement, c'est important pour le maître, ce devrait l'être aussi pour tous les élèves.

      Bises et douce journée, ma Zaza. Prends bien soin de toi.

      Supprimer
  10. Merci de partager avec nous tes souvenirs d'enseignante...
    J'ai enseigné pendant 30 ans à peu près dans toutes les classes du primaire et de la maternelle, il n'y a que le CE2 que je n'ai pas connu... mes dernières années, j'étais avec les CM2 et c'est là que je me suis trouvée le mieux je crois bien que toutes les classes aient leur intérêt...Il faudra, un jour, que j'écrive mes souvenirs de classe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il le faudra, oui. Je serais contente de te lire.

      Ne pourrais-tu essayer de faire le tag ?

      Ce serait un début. ;)

      J'aimais aussi beaucoup les CM2... l'un des niveaux que j'ai le plus pratiqué.

      Je m'y sentais à l'aise...

      Passe une douce journée.

      Supprimer
  11. je souhaite à tous les petits d'avoir une Maikresse comme toi...
    c'est comme pour les nounous à présent on formate des jeunes pour qu'ils entrent dans un besoin de la société en ouvrant un maximum de parapluies et sans leur demander si c'est vraiment l'enseignement leur passion et l'humain reste en rade.... c'est mauvais pour les enfants et ceux qui en ont la responsabilité.
    j'ai été malheureuse à l'école (ce n'est pas un mot) , mes enfants on cherché la sortie le plus vite possible et mes petits enfants reprennent le flambeau....
    whaou.... va falloir que je parte regarder un peu la mer moi... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère Annie !

      Je sais que j'aurais aimé t'avoir dans ma classe, car tu as plein d'imagination, de créativité. Tu aurais participé, et, tu vois, ça, j'aime !

      Je suis toujours navrée quand on me dit n'avoir pas aimé l'école, et pourtant, je sais que je n'ai guère aimé mon école primaire... à part un CE2 qui m'a laissé de merveilleux souvenirs.

      Paradoxe ? C'est là que j'ai voulu enseigner... en primaire. Peut-être pour essayer de trouver ce qu'on pourrait faire pour que les enfants en gardent un bon souvenir ?

      Je t'embrasse très fort, Annie. Prends bien soin de toi, à la mer ou ailleurs. :)

      Supprimer

  12. Merci quichottine de tes réponses j'aurais bien aimé avoir une "maikresse" comme toi !
    mais tout a changé et pas toujours en mieux, pour personne(enseignants et enfants et parents ! )
    mais la première éducation vient des parents....!
    belle journée à toi, Bisous,
    MIAOU !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux qu'approuver en espérant pourtant que des enseignants d'aujourd'hui ont toujours la foi en ce qu'ils font et qu'ils le font pour le plus grand bonheur de leurs élèves.

      Bisous doux et belle journée à toi aussi. Merci Mistigris.

      Supprimer
  13. J'aime bien la maikresse qui vérifie son cartable ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui... et je t'assure que je le faisais plutôt deux fois qu'une. :)

      Supprimer
  14. " Utopie " ?
    Peut-être pas pour toutes les " matières " : je pense en particulier aux " sciences " et à la découverte par les " expériences ".
    Ça intéresse les enfants, notamment par une découverte, un constat immédiat et visible.
    Bonne journée, Quichottine. Bises du jour ... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous mettions "la main à la pâte" avant qu'il en soit même question dans les classes... et, tu as raison, c'est génial.

      Bisous et douce journée, Midolu. Merci !

      Supprimer
  15. J'ai bien peur que l'école passe d'un lieu d'apprentissage à un lieu de "dressage", et qu'il n'en sorte plus aucune tête ni bien faite, ni bien pleine, mais seulement quelques survivants (dont les enseignants !)qui auront passé là quelques années mornes à attendre l'heure de la sortie. Moi, j'ai adoré attendre l'heure des travail manuel, parce que c'était celle où j'allai connaître la suite de l'histoire que nous lisions à tour de rôle...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un souvenir bien agréable que cette heure où l'histoire racontée me faisait oublier l'ouvrage à petits points que notre maîtresse nous imposait.

      Il est dommage qu'on ne travaille qu'en attendant les périodes de pauses, les vacances... Je suis restée, tant que j'ai aimé ce que je faisais.

      Je crois que j'ai toujours agi ainsi, d'aussi loin que je me souvienne.

      Aller à son travail en reculant, ce n'est jamais valorisant.

      Merci pour ce partage, Galet. Bises et douce journée.

      Supprimer
  16. l'ardoise remplacée par la tablette je ne vois pas la différence ;-)))
    bonne journée et bisous Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ce qui est de l'ardoise, je suis d'accord. :)

      Bonne journée et bisous à toi.

      Supprimer
  17. L'arbre du village, est une idée qui ma plaît beaucoup, les enfants pourraient au moins apprendre la différence entre un chêne et un bouleau, et entendre que dans les branches il y a des oiseaux...
    Bises, comme tu le sais je ne répondrais pas à ce tag, je n'ai jamais été maîtresse :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux qu'approuver.

      Je t'imagine bien en promenade... tu as tant à apprendre à ceux qui te suivent.

      Bises et douce journée. Merci d'avoir suivi ce tag avec tant d'attention.

      Supprimer
  18. Les choses changent, évoluent, en avançant, mais en reculant aussi pour certaines choses. Le progrès n'amène pas que du bon hélas.
    Je suis bien obligée de constater que mes petits enfants sont très à l'aise devant un ordinateur, ils n'ont peur de rien et foncent. Je suis incapable de "jouer" avec eux, d'être vive et réactive comme ils le sont et déjà même de comprendre la règle du jeu, lol ! On entre dans un autre monde. Ils sont bien plus dégourdis que je ne l'étais petite... et pourtant j'ai eu droit aux colonies, au scoutisme, beurck, j'aimais pas du tout.
    Je suis en grandes vacances depuis bientôt cinq ans. Sans aucun engagement, vive la liberté ! :) Je me laisse vivre.
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les enfants d'aujourd'hui, pour la plupart, sont nés avec un clavier et une souris entre les mains. :)

      Nous avons dû tout apprendre.

      Mais je crois qu'ils ont encore à apprendre de nous.

      Profite bien de cette liberté... je trouve que tu la partages avec beaucoup de talent. :)

      Passe une douce journée. Bisous.

      Supprimer
  19. Merci pour ce partage , chère Quchottine ; j'ai beaucoup aimé.
    Gros bisous et douce journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi, Francine.

      Gros bisous et douce journée.

      Supprimer
  20. Nous savons donc tout ou presque de la maîtresse d'école que tu étais... Et bien évidemment, à te lire, je fais une aussi une petite rétrospective sur celle que j'ai été... Et quand tu parles de cet arbre sous lequel les élèves s'assoiraient, utopie? Non je l'ai fait... sous l'arbre du jardin de l'école... Quel magnifique souvenir!!!
    Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'imagine....
      Et comme je connais la merveilleuse conteuse que tu es, ce doit être aussi un magnifique souvenir pour tes anciens élèves.

      Bisous et douce journée à toi aussi.
      Merci pour ce partage.

      Supprimer
  21. Bonjour Quichottine... Voui vu chez Marité ce tag... dans la profession toi aussi, c'est intéressant de comparer vos reponses... Ah de mon temps, on allait visiter le potager de l'école avec le jardinier pour découvrir les choses de la vie... un temps révolu, je le crains ! Merci à toi, bises de jill

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai été, mais j'ai fait bien d'autres métiers. :)

      Je ris, j'aurais aimé qu'il y eût un potager dans l'école, mais nous n'avions qu'une cour goudronnée et quelques arbres.

      merci pour ce partage, Jill.
      Bisous et douce journée.

      Supprimer
  22. J'ai retenu une chose QAuichottine c'est que je t'aurais bien voulu comme Maikresse!!!
    maintenant ta vie est bien rempli aussi avec tes petits-enfants et les choses de la vie..
    Merci pour ces moments de plaisir à te lire
    douce journée et plein de bisous
    chatou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sourire... J'aurais sans doute adoré t'avoir comme élève.

      Merci à toi, pour ta présence et tes mots.
      Douce journée et plein de bisous.

      Supprimer
  23. Merci pour cette dernière partie Quichottine
    Douce journée & gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi de l'avoir suivie.

      Douce et journée et gros bisous, Laure.

      Supprimer
  24. L'école idéale ne peut exister, les ministres y passe trop vite et chacun avec l'idée de contrarier son prédécesseur !
    Bises ma Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que les réformes se suivent... à une allure qui ne permet pas souvent de les appliquer dans de bonnes conditions et surtout d'en mesurer les effets.

      Bises et douce journée, Nettoue.

      Supprimer
  25. La pédagogie Freinet est employée dans les écoles Montésori, elles se développent un peu partout mais hélas sont privées donc il faut avoir les moyens. Les rares instits qui tentent de l'appliquer sont cassés administrativement et les parents aussi ne supportent guère, ils leur faut des notes, des évaluations, des résultats concrets!
    Pourtant ce sont les meilleurs apprentissages qui soient, pas de compétition, de carnets de compétences, de bases élèves, mais du travail en équipe, la responsabilisation, l'autonomie, travaux pratiques sur le terrain... etc.

    J'aime beaucoup ton arbre, c'est l'arbre à palabres, celui où on échange ses idées, ses découvertes, son blues aussi.
    Je pense à cet adolescent de 13 ans qui vient de se pendre... c'est ça malheureusement qui manque aux enseignants, de l'autonomie aussi, afin de ne pas sacrifier le relationnel.

    Ouf! J'en suis sortie, sinon je te fais un commentaire de dix pages!
    :)

    Bises plein ma Quichott'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un commentaire de dix pages ?
      Oh je suis sûre que tu le pourrais mais mon hébergeur ne l'accepterait pas. :)

      Je ris... mais je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis.

      Le relationnel est le plus important avec les élèves en difficulté. Même s'ils doivent s'en détacher ensuite, apprendre à travailler avec tous, s'ils savent que leur maître leur fait confiance et attend d'eux le meilleur, ils le donnent. :)

      Bises plein à toi aussi, ma Polly.
      Passe une douce journée.

      Supprimer
  26. Je me suis permise de lire tes coms, et j'ai beaucoup de ^plaisir à lire que beaucoup d'enseignants ne pourront jamais être .. à la retraite..
    je pense que rien ne peut être parfait et que toujours vouloir améliorer ou changer le travail des prédécesseurs , Mais Que Dirait Charlemagne lui ???
    oui, je suis petite je sais
    gros bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me semble qu'ils sont là pour être lus... :)

      Tu sais, si j'essaie de répondre à tous, c'est que je pense qu'ils sont importants car le prolongement d'une discussion à peine entamée dans l'article.

      Sourire... L'école a bien changé depuis Charlemagne, mais, finalement, c'est heureux je crois.

      Gros bisous et douce journée, Dgidgi. Reste encore un peu enfant, tant que tu le peux.

      Supprimer
  27. J'aime beaucoup tes réponses .
    Bien que n'étant pas opposée au progrès , je trouve regettable pour les enfants et les enseignants " l'informatisation " des cours . Je me rappelle avec beaucoup " d'amour " mes instits parce qu'ils vivaient avec nous les cours, les expériences, les sorties.
    Douce soirée, bises Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mes meilleures années furent celles où nous avons vécu un peu plus que "la classe" avec les enfants.

      Bâtir un projet ensemble, le réaliser, aller parfois au-delà de ce que l'on croyait possible, c'est la meilleure façon d'enseigner.

      Merci pour ce partage, Erato.
      Bises et douce journée à toi.

      Supprimer
  28. Bonsoir ma Quichottine,
    J'ai passé la journée auprès d'enseignants adhérents à la Coopérative scolaire (OCCE), pour démontrer le bien-fondé du travail coopératif... en quelque sorte une pédagogie Freinet... C'est la raison pour laquelle je viens tard...
    J'ai apprécié ta façon douce de désamorcer les conflits avec les parents, c'est la meilleure.
    Et puis aussi ta demie-heure "de rien" et "de tout" :-)
    Merci encore d'avoir accordé du temps à ce moment souvenir.
    Douce soirée. Je t'embrasse ma Quichottine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi, Marité.

      Je ne sais pas si je serais revenue sur ces années si tu ne m'avais pas "taguée".

      Chaque enseignant a sa perception de son métier, sa façon d'être et d'enseigner. Tout est important.

      Mais ce qui l'est le plus, c'est qu'il soit heureux dans sa classe, en harmonie.

      C'est ainsi que les enfants peuvent y apprendre dans de bonnes conditions.

      Douce et belle journée à toi.
      Je t'embrasse fort.

      Supprimer
  29. Bonsoir Maikresse, ce fut une belle lecture,je viendrai donc demain pour avoir le plaisir de lire un autre article. VITA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il t'a fallu attendre un peu et j'en suis navrée.
      J'ai eu quelques soucis d'ordi.

      Passe une douce journée, Vita. Bises.

      Supprimer
  30. Tes réponses étaient très intéressantes Quichottine. Pour moi dans l'école idéale le maître doit donner l'envie à l'élève d'apprendre et découvrir, et des méthodes de travail avant tout. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donner l'envie de travailler et des méthodes pour réussir, oui, je suis d'accord.

      Merci pour ta présence et ce partage.

      Bisous.

      Supprimer
  31. tu as donné de bonnes réponses et tu mérites bien un 20 sur 20 pour cette vocation pas évidente tous les jours

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'un de mes professeurs préférés expliquait qu'on ne peut jamais avoir vingt sur vingt...

      On peut toujours faire mieux.

      Mais il ne faut jamais décourager les bonnes volontés.

      Merci pour tes mots Flipperine. Passe une douce journée.

      Supprimer
  32. Emouvants ces souvenirs que je retrouve en mots.
    Grand merci pour ce partage si personnel...
    marlou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente qu'ils t'aient plu.

      Merci, Marlou. Passe une douce journée.

      Supprimer
  33. Enfin de retour avec un disque dur tout neuf, mais toutes mes coordonnées à recopier ...
    Désolée pour le copier/coller et surtout, merci pour ta fidélité.
    Bon jeudi
    Bisoux doux


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma pauvre !

      Ce n'est pas évident de tout reprendre ainsi.
      T'en fais pas pour le copier/coller, je comprends tout à fait.

      Bisous et douce journée à toi. Bon retour sur la blogosphère.

      Supprimer
  34. salut
    je te souhaite une bonne journée de la Saint Valentin

    RépondreSupprimer
  35. Je vais faire le cancre et répondre : "une bonne journée d'école c'est une journée sans école" ;-)... je blague, je tire mon chapeau à toutes les "Maîtresses et Maîtres" le métier n'est pas facile et doit bien occuper toute une retraite à digèrer?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ris... Je suis sûre que tu ferais un excellent maître si l'école était apprendre la montagne et ses secrets.

      Je garde de mes années d'enseignante une malle entière de très bons souvenirs et j'ai enfouis tout au fond les quelques mauvais. :)

      Passe une douce journée.

      Supprimer
  36. Je crois que mon école préférée , c'était les sorties scolaires de fin d'année, on apprenait des choses concrètes que l'on pouvait voir et toucher ;-)
    Bonne soirée Quichottine Bise (:-*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sourire... Je vais t'envoyer à l'école de Pierre. :)

      Je suis sûre que cela te plairait.
      En plus, tu aurais même droit d'y découvrir de belles histoires.

      Passe une douce journée. Bises à toi aussi.

      Supprimer
  37. Un petit coucou pour te souhaiter une bonne fin de semaine chère Quichottine
    tout plein de bisous
    chatou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette visite amicale, Chatou.

      Tout plein de bisous à toi aussi.

      Supprimer
  38. belle journée à toi et bon week Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Katara.

      J'espère que tu auras passé une bonne semaine.

      Bisous.

      Supprimer
  39. j'ai aussi été une maîkresse c'était en 1970 ,j'avais 19 ans ,je suis à la retraite depuis septembre 2006.
    J'aimais mon métier ,j'aimais mes gosses et comme j'ai cumulé les fonctions d'institutrice avec celles de directrice mon emploi du temps était hyper lourd !Combien d'enfants ai -je eu dans ma classe ? Sais -tu que j'en ai retrouvé quelques uns sur FB en particulier un à qui j'ai donné des cours particuliers quand j'avais des CM2 ,mon tout premier poste en public Il est devenu un grand chef au CHU de Lille ,il soigne les lupus ,la maladie de ma fille ,tu vois la vie a de surprenants raccourcis !Hélène est allée le voir ,il lui a dit que je lui avais appris la rigueur et l'amour du travail bien fait ,cela vaut toutes les médailles de la terre ,non ?
    Mon dernier élève c'était Léo ici à Cahors ,les gosses me manquent parfois !,Je les regarde quand je vais au marché ou faire les courses .Parfois certains me font un signe de tête comme si ils me reconnaissaient pourtant je ne suis pas du coin et je n'ai jamais fait classe à Cahors de plus mes élèves sont des adultes ou de grands ados alors pourquoi ce petit bonjour ? Je dois encore avoir l'air d'une maîtresse sans doute ,on ne change pas malgré le temps qui passe .On nait avec cet amour des gosses moi toute gamine les parents me confiaient leurs enfants quand nous étions en vacances .mon rêve c'était de devenir institutrice ,pas prof ,institutrice !
    J'ai réalisé mon rêve et cela n'a pas été facile au démarrage ,j'étais de la promotion des remplaçantes celles qui ,avec un bac ,se voyaient propulser dans une classe sans aucune aide ! Je pourrais te raconter plein de choses qui se sont passées tout au long de ma carrière !Un autre jour ,peut être
    Plein de chaudoudous et prends bien soin de toi
    Sonia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un grand merci pour ce partage, Sonia.

      J'imagine bien toute cette vie au service des enfants... et les difficultés auxquelles tu as dû être confrontée au départ.

      L'important, tu as raison, ce sont aussi ces rencontres que tu fais depuis que tu es en "TGV"... (très grandes vacances)... et qui te prouvent que tu n'as pas travaillé en vain.

      La vie fait de jolis cadeaux.

      Bravo à toi !

      Passe une douce journée. Bisous.

      Supprimer
  40. Bonjour Quichottine ; moi aussi en "grandes vacances" et heureuse de l'être (depuis longtemps longtemps !) même si le dernier jour n'a pas été sans pincements. Quand on passe une grande partie de sa fin de carrière au même endroit...cela crée des liens. Mais comme Fernando ce que je regrette le moins ce sont les paquets de copies...et l'évolution des élèves de plus en plus difficiles ! Quelques mois pour se réorganiser, un peu déboussolée, et puis " ah qu'il fait bon, gérer son temps sans contraintes"...
    Bonne fin de semaine.
    Sido

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que lorsqu'on part, on ne peut pas le faire sans ces pincements... Ce qui me manque le plus, ce sont ces contacts quotidiens avec des enfants que je voyais devenir grands.

      Ils m'obligeaient à ne pas vieillir trop vite. :)

      Merci pour ce partage, Sido.
      Bonne autre semaine à toi.

      Supprimer
  41. Mari d'ancienne enseignante, père d'une jeune, grand-père de deux enseignés je suis sensible à ce billet, merci et bravo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de l'avoir lu, Jeanmi.

      Qui sait si parmi tes "enseignés" l'un ou l'autre ne reprendra pas le flambeau ensuite ?

      Passe une douce journée.

      Supprimer
  42. J'aime bien ton "utopie"!
    Je suis moins patiente que toi mais pas agressive du tout .. donc...
    Je vais peut-être m'essayer à ce tag ! Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette !
      Je te lirai avec plaisir...

      Bisous et douce journée.

      Supprimer
  43. Tu as tout ce qu'il faut pour avoir fais une magnifique enseignante ma douce !
    La suite maintenant, c'est quoi ?
    Bisous mon amie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maintenant ? Une nouvelle histoire...

      Bisous et douce journée Nettoue.

      Supprimer
  44. Bonjour et au revoir, Maikresse.

    Je me souviens d'une remarque d'une fermière aïeule en voyant que nous mettions un de nos enfants à l' école des tous petits, à 4 ans. Pauvre petit, il a tant à apprendre avant de s'enfermer ! Sous entendu : dehors, avec la nature, les animaux, la vie à la ferme.

    J'ai plus de souvenirs des cours de récrée que des petites classes. Les images des enseignants sont floues à partir de la troisième, et très nettes dès la première, soit à l'âge de 15 ans.

    Christian le grillon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un sourire.

      Cette fermière savait sans doute qu'on apprend beaucoup en regardant la nature, les animaux, la vie... plus que dans certains livres.

      Mais je crois que les deux sont nécessaires.

      Tu sais, je pense qu'on apprend aussi beaucoup dans les cours de récréation. C'est l'un des endroits importants de l'école. Cela s'appelle "socialisation". :)

      J'ai peu de souvenirs de mes années d'écolière... mais j'en reparlerai bientôt.

      Merci pour ce partage, Christian.
      Passe une douce journée.

      Supprimer
  45. Tu ne vas peut-être pas me croire, mais j'ai, un jour rêvé très fortement que j'inventais un tableau révolutionnaire qui permettrait de faire participer chaque élève aux questions posées par tableau, QCM, dessins ou autres. Les enfants répondaient grâce à un clavier avec réponses transmises au tableau général de la classe et interactivités avec les autres élèves. Un tableau qui permettait de déplacer, d'agrandir, d'effacer, d'ajouter des éléments. Un très bon moyen pour que les enfants soient "acteurs" et non passifs à leur table.
    Je crois qu'on y vient petit à petit. Si on pouvait corriger les fautes d'orthographe, par exemple, en temps réel. .....
    Bon, je reviens sur terre. Me voilà à nouveau en classe.

    Bises du soir Quichottine ! Je vais aller préparer mon APN pour demain. Nous allons faire des séances de portraits avec l'association.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma ville est en train d'équiper ses écoles de tableaux numériques...

      Au moins n'y aura-t-il plus d'allergie à la craie. :)

      Les nouvelles technologies vont modifier l'enseignement, mais je ne suis pas tout à fait certaine que nous y gagnerons.

      Cependant, j'aime ce rêve partagé. Si l'enfant se sent acteur, quels que soient les chemins pris pour y arriver, c'est toujours bien.

      Bises et douce journée, Alrisha. Merci pour ces mots.
      J'espère que tes séances de portraits se déroulent le mieux possible.

      Supprimer
  46. Comme le monde a changé ! nous étions si sages quand nous écoutions la maîtresse dans les années 60 ! Il y a tant d'agressivité maintenant partout. C'est triste et on se sent désarmés. Bon courage pour les mamans aussi avec les nouveaux enfants. Bonne fin de week end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que nous étions sages... enfin, un peu plus qu'aujourd'hui.

      Je dirai que nous étions peut-être un peu moins exigeants.

      Passe une douce journée, Élisabeth.
      Je crois qu'il faut avoir confiance en l'avenir.

      Supprimer
  47. J'espère que tu as passé un bon week end. Bonne soirée et plein de bisous Quichottine
    le matelot de la terre ferme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que le tien t'aura comblé.

      Merci, Chatou.
      Plein de bisous et douce journée.

      Supprimer

  48. bonsoir, ma chère Quichottine
    content de te retrouver dans la tranquilité de ton cahier à spirales
    merci d'être venue sur EB voir mon articles sur Rouault...
    je suis un absent ces temps-ci... des préoccuoations diverses... dont la santé...
    je t'avoue que j'ai du mal à reprendre le chemin d'OB...
    je ne peux pas pardonner un certain nombre de choses
    mais je cohtinuerai à y publier un peu...des liens surtout vers mes articles sur EB... tant que les choses ne s'aggravent pas. avec les menaces de la nouvelle mouture...
    j'ai trouvé très intéressantes tes dernières réponses au tag
    bonne soirée à toi
    à bientôt
    gros bisous d'amitié
    jean-marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'avoir pris le temps de lire et de déposer ces mots Jean-Marie.

      Si j'ai repris le chemin de ma Bibliothèque, c'est que je n'ai trouvé nulle part ailleurs ce que j'avais là-bas.

      Cependant, mon cahier reste, parce qu'il existait avant ma décision de déménager... et qu'il correspond à d'autres envies.

      Merci pour tout, Jean-Marie. Prends bien soin de toi, surtout.

      Bisous amicaux et douce journée.

      Supprimer
  49. Le sujet est intéressant, mais pas l'école d'aujourd'hui, alors je ne sais pas non plus quoi en dire ?
    Bisous ma Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'en fais pas... L'école changera encore.

      Bisous et douce journée.

      Supprimer
  50. Sans doute celles où l'on y a vécu de belles amitiés d'enfants, Y penser fait mal parfois !
    Bises ma Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les amitiés enfantines font mal parfois, c'est vrai.

      Leur souvenir ressemblent tant à des regrets !

      Bises et douce journée à toi.
      Merci pour ces mots déposés.

      Supprimer
  51. Les commentaires sont désormais fermés sous cet article.

    Si vous voulez néanmoins me laisser quelques mots à ce sujet, rendez-vous sur ma "page blanche".

    http://quichottine.blogspot.fr/2013/01/page-blanche.html

    Merci. :)

    RépondreSupprimer