Pages

samedi 2 février 2013

Le lièvre et la tortue, épilogue quichottinien.

Ce que Monsieur de La Fontaine n’a jamais su…

On dit, depuis fort longtemps, que Dame Tortue et Sire Lièvre décidèrent un jour de participer à une course dont le vainqueur pourrait s’enorgueillir.

Ils se mirent en chemin, l’un plus rapide, l’autre bien lent… la tortue ne sachant déposer sa maison pour être plus légère.

Comme chacun le sait, c’est pourtant cette dernière qui arriva en tête, ce qui fit écrire aux fabulistes d’autrefois qu’il ne servait à rien de courir et que l’essentiel était bien de partir à point.

Ils omirent pourtant l'épilogue.


...

Ils arrivent tous deux, si proches que notre gentilhomme à grandes oreilles se croit déjà vainqueur, il parade, salue, et fait maintes pirouettes devant ses congénères féminines.

Dame Tortue le surveille du coin de l’œil, et, sans rien dire, franchit paisiblement la ligne d’arrivée.

- Mais ? Que se passe-t-il ici ? Madame vous avez triché ! 

- Que nenni ! Tandis que vous vaquiez ici et là, j’ai avancé…

(Eh oui ! pauvre benêt ! il ne fallait pas tant ôter votre bonnet ! Tralalalère, j’ai gagné, et j’en suis si heureuse que je sauterais bien sur la pointe des pieds si je n’avais pas cette carapace à transporter…) 

- Soit, je m’incline, puisqu’il le faut, et salue votre bravoure et votre perspicacité. 

- Merci, Messire. J’admire votre prestance et votre allure. À d’autres concours vous gagnerez sans aucun doute !

(Et blablabla… compliment pour compliment, il ne faudrait point qu’il me damât le pion ! Mais qu’il est sot, le sire ! Il ne me tiendra pas rigueur de sa défaite, c’est certain… il perdra un peu de ses admiratrices à ce jeu-là !) 

- Dame Tortue, acceptez, je vous prie, de vous joindre à nous pour le banquet final que j’avais commandé… 

- Je ne le puis messire, vous savez bien que je suis végétarienne… et l’on m’a parlé de civet.

- Qui donc ? 

- Le sieur Renart et ses amis. Ne les avez-vous pas invités ? Ils sont tous là à vous attendre : le Roi Lion, Maître Loup, Dame Belette, et même Raminagrobis qui veillera au partage.

(Ah ! Te voilà marri, soudain de l’avoir fait ! Tu ne t’y rendras pas toi non plus… Je ris ! Je ris !)

- Vous avez raison de m’en faire souvenir. Mais je crois que l’on m’attend ailleurs… 

Sire Lièvre s’enfuit, sous les bravos de ceux qui croient le voir partir pour un dernier tour de piste… et, croyez-le ou pas, il court encore !

...

(Texte publié par Quichottine comme suite à la consigne de La Petite Fabrique d'écriture, pour le mois de février 2013)

138 commentaires:

  1. Tu ferais une fabuleuse fabuliste !!!

    Pour le "ça passe ou ça casse" de l'autre jour, non seulement il faut être grand, mais avoir beaucoup de courage et avoir beaucoup pesé les choses. Je n'en ai pas toujours été capable. Parfois je l'ai regretté, d'autres fois non. Il n'y a pas de règle...
    Je t'embrasse ma Quichottine. J'adore ta Tortue !


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton complément de message... Je suis d'accord avec toi, il n'y a pas de règle. :)
      Je suis contente que cette fable t'ait plu.

      J'aime bien aussi quand mes visiteurs sourient. :)

      Bisous et douce journée à toi.

      Supprimer
    2. j'aime beaucoup la vraie fin de l'histoire, d'ailleurs j'en parlais hier à Jean (oui celui de la fontaine) et il m'a assuré que ta fin est bien meilleure que la sienne.
      D'ailleurs il aurait préféré écrire: "rien ne sert de courir...il faut avoir un bon scooter".

      Supprimer
  2. Bonjour Quichottine.

    J'admire ton imagination pour terminer ainsi cette fable. Cela me rappelle un peu les contes de Leuk le lièvre, personnage célèbre en Afrique, qui se sort toujours de situations délicates, un peu comme notre Goupil dans le roman de Renard.

    Je te pose à mon tour une question sur cette course:

    Le lièvre et la tortue, qui ont exactement le même âge, font une course sur une route toute droite.
    Mais alors que la tortue progresse à allure très régulière, le lièvre n'arrête pas d'accélérer et de freiner.
    Ils franchissent la ligne d'arrivée en même temps.
    Qui est alors le plus jeune?

    Et pour finir, une autre histoire de lièvre, trouvée sur la toile et arrangée à ma façon :

    Je t'embrasse avant que tu la lises.

    Christian

    PS: Oups, mon texte est trop long, je n'ai droit qu'à 4096 caractères. je coupe donc l'histoire en deux :!!

    LE LIEVRE ET LA TORTUE
    Personne ne voudra croire cette histoire. Elle est cependant véridique, car mon grand-père, qui me l'a dite, tenait beaucoup à répéter avant de me la raconter :
    - Il faut bien qu'elle soit vraie, mon enfant, sinon je ne pourrais pas te la conter.
    Voilà donc l'histoire : ça se passait en automne, un dimanche matin. Le soleil s'était levé bien brillant dans le ciel, le vent du matin caressait les chaumes d'une chaude haleine, les alouettes chantaient, les abeilles butinaient dans les fleurs et les gens endimanchés se rendaient à l'église. Tout le monde était content. La tortue aussi.
    La tortue se tenait devant la porte de sa maison, les bras croisés, le regard dans le vent, entonnant une chanson ni bien ni mal, comme peut le faire un tortue par un beau dimanche matin. Tout en chantant, il lui vint à l'idée que, pendant que sa femme lavait et habillait les enfants, il pourrait bien faire un bout de promenade à travers champs, pour voir ce que devenaient les salades. Les salades n'étaient pas loin de sa maison il s'en nourrissait avec sa famille et, par conséquent, les considérait comme sa propriété personnelle. La tortue tira derrière lui la porte de la maison et prit le chemin du champ. Il n'était pas encore très loin et s'apprêtait justement à contourner un buisson de prunelliers, avant de monter vers le champ, quand il rencontra le lièvre qui était en route avec les mêmes intentions que lui : il voulait aller voir ses choux. La tortue le salua amicalement. Le lièvre, monsieur très considérable en son genre et horriblement fier, ne lui rendit même pas son salut, se contentant de lui dire d'un air mielleux :
    - Comment se fait-il que tu te promènes dans les champs de si bon matin ?
    - je me promène, répondit la tortue.
    - Tu te promènes ? Ricana le lièvre. J'ai l'impression que tu pourrais te servir de tes jambes à meilleur usage.
    Ce discours irrita énormément la tortue, car il supportait toutes les plaisanteries, sauf celles ayant trait à ses jambes que la nature avait faites torses.
    - T'imaginerais-tu, dit-il au lièvre, que tu peux mieux faire que moi avec tes jambes ?
    - Je me l'imagine ! lui dit le lièvre.
    - Eh bien ! dit la tortue, nous allons voir. je suis sûr de te dépasser si nous faisons une course.
    -

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut chère Quichottine!
      Le lièvre et la tortue... un de mes préférés
      Ainsi qu'Ariane qui l'avait même illustré!
      BOnne soirée,
      Gigri

      Supprimer
    2. @ Christian...

      Je ne sais pas répondre à ta question... S'ils arrivent en même temps, le lièvre sera le plus fatigué. Mais pour l'âge, je ne vois pas.

      Ton conte est aussi très beau... merci d'avoir pris le temps de le poster en deux fois. :)

      @ Gigri

      Ariane a fait tellement de chose en si peu d'années que je me sens toute petite à côté d'elle.
      Merci pour ta visite et ces mots.

      Passe une douce soirée.

      Supprimer
  3. - Tu plaisantes ! toi, avec tes jambes tordues ? dit le lièvre. Mais enfin, d'accord, si tu y tiens absolument. Que parions-nous ?
    - Un louis d'or et une bouteille de vin, dit la tortue.
    - Accepté, répondit le lièvre. Topons là et on pourra y aller.
    - Non, ce n'est pas si pressé, dit la tortue. je suis encore à jeun. je vais d'abord aller à la maison pour prendre mon petit déjeuner. Dans une demi-heure, je serai de nouveau ici.
    Le lièvre accepta et la tortue s'en alla. En chemin, il pensa : « Le lièvre s'en remet à ses longues jambes. Mais je l'aurai quand même. Il a beau être un monsieur considérable, il n'en est pas moins un pauvre sot. Il faudra bien qu'il paye ! » Quand il arriva chez lui, il dit à sa femme :
    - Femme, habille-toi vite, il faut que tu viennes aux champs avec moi
    - Que se passe-t-il donc ? demanda sa femme.
    - J'ai parié un louis d'or et une bouteille de vin avec le lièvre. Nous allons faire une course et il faut que tu sois présente.
    - Ah ! Mon Dieu ! se mit à gémir dame Tortue. Serais-tu fou ? Tu as donc perdu complètement la raison. Comment peux-tu faire un pari, pour une course avec un lièvre ?
    Il n'y avait rien à faire : elle dut le suivre, bon gré, mal gré.
    En cours de chemin, la tortue dit à sa femme :
    - Écoute bien ce je vais te dire ; tu vois, c'est dans ce champ que nous allons faire la course. Le lièvre court dans ce sillon, moi dans cet autre. Nous partirons de là-bas. Tu n'as rien d'autre à faire qu'à te placer au bout de ce sillon et quand le lièvre arrivera, tu diras : « je suis déjà arrivé ».
    Arrivé sur place, la tortue laissa sa femme à un bout du champ et se rendit à l'autre extrémité. Le lièvre l'attendait.
    - On peut y aller ? demanda-t-il.
    - Bien sûr, répondit la tortue.
    - Eh bien ! allons-y !
    Et chacun de prendre place dans son sillon. Le lièvre compte
    - Un, deux, trois. Et il démarra avec la vitesse d'un vent d'orage. La tortue lui, ne fit que trois ou quatre pas, se coucha au fond du sillon et ne bougea plus.
    Lorsque le lièvre en plein élan arriva au bout du champ, la femme du tortue lui cria :
    - je suis déjà ici
    Le lièvre n'en revenait pas. Il croyait que c'était la tortue lui-même qui lui parlait. Sa femme avait exactement la même apparence que lui. Mais le lièvre dit.
    - Ce n'est pas naturel. Et il s'écria.
    - je vais recourir dans l'autre sens !
    Et, de nouveau, il partit comme une tempête, et ses oreilles en volaient au-dessus de sa tête. La femme de la tortue resta tranquillement à sa place. Quand le lièvre arriva à l'autre extrémité du champ, la tortue lui cria :
    - Je suis déjà ici !
    Le lièvre, que la passion mettait hors de lui, s’écria
    - On refait le même chemin ?
    - Ça m'est égal, dit la tortue. Aussi longtemps que tu voudras.
    Et c'est ainsi que le lièvre courut encore quatre vingt dix neuf fois et la tortue gagnait toujours. Chaque fois que le lièvre arrivait en bas ou en haut du champ, la tortue ou sa femme disaient : « je suis déjà ici ! »
    À la centième fois, le lièvre n'arriva pas jusqu'au bout du parcours. Il tomba au milieu du champ, épuisé, les pattes raides, incapable d’avancer.
    La tortue prit le louis d'or et la bouteille de vin qu'il avait gagné, appela sa femme, et tous deux, bien contents, regagnèrent leur maison. Et s'ils ne sont pas morts depuis, c'est qu'ils vivent encore.
    C'est ainsi qu'il arriva sur la lande qu'un lièvre fit la course avec un tortue jusqu'à en mourir. Et depuis ce jour-là, dans ce pays, aucun lièvre ne s'est laissé prendre à parier pour une course avec un tortue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le couple de tortues avait triché, mais le lièvre ne les avait pas bien observés. Sinon, il aurait su qu'il se faisait avoir. :)

      Ceci étant, c'est un conte qui m'a beaucoup plu.
      Merci d'avoir pris le temps de me le raconter.

      Passe une douce journée. :)

      Supprimer
  4. Bonjour Quichottine. J'ai bien aimé ta fable et j'ai lu aussi les contes de Christian. Ses tortues gagnent le lièvre mais en trichant. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout à fait d'accord, les tortues de Christian trichent. :)
      Bises et douce journée.

      Supprimer
  5. Tu as raison. Je vais envoyer un message aux memebres de mes autres Communautés. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu gagneras ainsi de nouveaux ligueurs... :)

      Bisous

      Supprimer
  6. Une suite très drôle ; la tortue est une vraie chipie ! Non seulement elle gagne mais en plus elle se moque du lièvre!
    J'aime beaucoup ta fable que ne renierait pas La Fontaine!!
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais ce qu'il en penserait, mais j'ai bien aimé l'écrire.

      C'est toujours agréable de s'amuser ainsi, sans que les moqueries de papier fasse de mal à personne. :)

      Bisous et douce journée, Fanfan. Merci !

      Supprimer
  7. j'aime bien cette "morale" ce benêt de lièvre se prend trop au sérieux il mérite la leçon elle est bien brave encore de l'avertir qu'il risque de finir en civet !
    bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'elle s'est surtout bien moquée de lui... Mais elle a bien fait.

      Bonne journée à toi, Josette. Merci !

      Supprimer
  8. Bravo pour cette fable signée Quichottine, le lièvre sera toujours aussi frivole.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le pense... Il doit se croire invincible et très beau..

      Passe une douce journée. Bisous.

      Supprimer
  9. Revu et corrigé avec humour et talent ! La Fontaine n'était que moraliste et assez canaille cachée !
    Bises ma belle amie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Fontaine était comme tous les écrivains de son temps... un peu beaucoup fripon.

      Mais l'école en a fait le fabuliste que tous connaissent, parce que ses contes ne pouvaient être lus par des enfants. :)

      Bises et douce journée, Nettoue.
      Merci pour ton compliment.

      Supprimer
  10. Fable admirablement revisitée!
    J'aime beaucoup cette idée de civet.... sourire!!!
    Bisous Quichottine,
    J'espère que tu vas bien.
    Bonne fin de journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nouveau look pour 2013 donc.
      Mais comment vais-je être prévenue de tes réponses à mon com ?

      La Fontaine doit se retourner dans sa tombe devant une telle concurrence !

      Je t'embrasse

      Supprimer
    2. @ Messire Merlin

      Je suis contente qu'elle te plaise.
      Tout va bien, ne t'inquiète pas. Le temps manque en ce moment plus que d'habitude.
      Bonne fin de journée à toi aussi.
      Bisous.

      @ LmVie

      Tu ne peux recevoir les avis de réponse que si tu coches "s'abonner par e-mail"... ce qui amènerait de nombreux courriels dans ta messagerie. L'autre possibilité étant de regarder ton commentaire dans l'article précédent lorsque j'en publie un nouveau...

      Je ris. La Fontaine doit faire les gros yeux. ;)
      Je t'embrasse. Passe une douce journée.

      Supprimer
  11. cette tortue à vraiment les pieds sur terre , bise quichittine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait... et c'est sans doute ce qui fait sa supériorité.

      Bises et douce journée, Dom.

      Supprimer
  12. une belle nouvelle fin à ta façon,digne de La Fontaine !
    (je ne reçois plus ta newsletter)
    bises et bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas vu ton inscription ici, Lilwenna...

      Peut-être es-tu inscrite ailleurs ?

      Bises et douce journée à toi aussi. Merci.

      Supprimer
  13. Hésitant la lièvre...civet ou civet pas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Morte de rire... apparemment, il a décidé de ne pas y aller ! :))

      Supprimer
  14. J'avais lu ta fable sur le blog de la petite fabrique et commentée. Je l'ai relue avec plaisir. Bon dimanche. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Martine.

      Je t'avais lue là-bas aussi. C'est vraiment tout gentil.

      Bisous et douce journée à toi.

      Supprimer
  15. Bonjour Quichottine,
    Ah!ah! J'aime ces commentaires intérieurs de dame tortue.
    Au tour de France, j'ai plusieurs vu des coureurs lever les bras, saluant la foule avant d'avoir franchi la ligne. Et, un petit futé leur voler la victoire sous le nez!
    Heureusement que le lièvre a de bonne jambes à défaut d'une bonne tête! ;)
    Merci pour le rire
    Bisous de bon dimanche ma chère Quichottine
    Martine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour ta lecture et ce partage.
      Je suis heureuse d'avoir pu te faire rire, c'était le but. :)

      Bisous de la mi-semaine, Martine.
      Passe une douce journée.

      Supprimer
  16. J'aime bien ton épilogue qui doit rendre monsieur de la Fontaine fou de rage !
    Très bien, aussi, l'histoire de Christian !!!
    Bon dimanche, Quichottine.
    Bisoux doux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien aimé aussi le conte de Christian, que j'avais lu autrefois mais qu'il m'a remis en mémoire.

      Merci d'avoir pris le temps, Dom. Je sais que tu en manques souvent et tes visites quotidiennes me touchent toujours autant.

      Passe une douce journée. Bisous.

      Supprimer
  17. Comme d'habitude, je reçois ton avis de publication avec un jour de retard ! Mais celà n'enlève rien au plaisir de la lecture et à la morale revisitée par tes soins. Tu aurais fait une bonne "ménestrelle" ! Gai dimanche...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais mal configuré mes newsletters... ça devrait s'arranger.

      Heureusement que Canelle veillait et m'a donné les informations nécessaires.

      Passe une douce journée. J'espère qu'il fait meilleur chez toi. :)

      Bisous.

      Supprimer
  18. Coucou ma Quichottine. Une fable du grand Jean De La Fontaine revisitée, j'adore. Bises et bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je suis contente que cela te plaise.

      Bisous et douce journée.

      Supprimer
  19. Bonjour Quichottine, en effet il manquait l'épilogue que tu as très bien imaginé! le civet hi!hi! il fallait y penser . bravo !
    Bisous et bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ris encore... Surtout de le voir prendre ainsi ses jambes à son cou.

      Bisous et douce journée à vous deux, Marie.
      Merci pour ta présence.

      Supprimer
  20. Quelle imagination, merci Quichottine j'ai adoré
    Je te souhaite un doux dimanche et te fais de gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis ravie. :)

      Passe une douce journée toi aussi. Bisous à vous partager.

      Supprimer
  21. c'est un grand bonheur de te lire ici et ailleurs, dans ce rôle de voix off un rien goguenarde!
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien ton "un rien"... C'est vrai qu'elle est un peu friponne cette dame Tortue en voix off...

      Bises et douce journée, m'Annette. Je suis contente que cela t'ait plu.

      Supprimer
  22. Voilà de quoi accrocher un sourire aux lèvres dès le matin ! J'aime beaucoup ta façon d'affabuler :-))
    Bon dimanche, je t'embrasse fort
    Anne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis ravie. :)

      Passe une bonne journée toi aussi. Je t'embrasse fort.

      Supprimer
  23. Excellente cette fable ainsi dite! les commentaires aussi!
    As tu fait des crêpes? le civet avec un tourtou (crêpe limousine) c'est super bon! Bon dimanche
    Bises
    Dany

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas fait de crêpes, mais tu as tout à fait raison, ça aurait été délicieux.

      Bises et douce journée, Dany. Je suis contente que cela t'ait plu.

      Supprimer
  24. Vas donc lire mon texte du jour et tu verras comme j'ai bien lu le tien !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Polly s'en remet à peine !!!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai adoré ton clin d'oeil amical, ABC !

      http://detente-en-poesie.over-blog.com/article-clin-d-oeil-amical-114981911.html

      Excellente idée !!! et superbe texte !
      Bravo à toi.

      (je comprends Polly, j'en ris encore en y pensant !)

      Bises et douce journée.

      Supprimer
  25. superbement revisité - et commenté - quand même ! sage, la tortue, sans doute, mais charitable point !
    Emma

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord... Elle fait semblant de l'aider, mais lui joue un très vilain tour.

      Merci, Emma.
      Passe une douce journée.

      Supprimer

  26. j'adore çà ! fort belle fin pour un conte que tout le monde croit connaitre, merci dame quichottine !
    je te souhaite une belle journée,
    bisous, MIAOU !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis heureuse que cela te plaise.
      Merci, Mistigris.

      Douce et belle journée à toi aussi. Bisous.

      Supprimer
  27. J'aime bien ta version et j'adore la version de Christian.
    Je ne reçois toujours pas d'avis de parution grrr.....
    Gros bisous ma Quich' :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour ma Clo,

      Il semble que tu n'aies pas validé ton abonnement. As-tu reçu le mail de confirmation (ici, c'est comme ailleurs il faut dire que tu es d'accord pour t'abonner).

      Vous êtes plusieurs dans ce cas. :(

      Gros bisous et douce journée à toi.

      Supprimer
  28. Il a de bonnes jambes le lièvre mais pas beaucoup de tête...on ne peut pas tout avoir...
    Bon dimanche Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce serait terrible si certains avaient tout et d'autres riens.

      Il faut que les dons soient partagés. :)

      Passe une douce journée, Gazou. Merci pour tes mots et ta présence.

      Supprimer
  29. Compliments, à toi Quichottine et à Christian ! Vos deux fables sont tout à fait dans l'esprit d'origine, en plus malicieux ...
    Bises dominicales :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup "malicieux"...

      C'est vrai que nos tortues sont plutôt taquines... et plus futées que le lièvre.

      Bises et douce journée, Midolu. Merci pour ce joli compliment.

      Supprimer
  30. y siempre ese placer de leerte
    besotes
    tilk

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Tilk.

      Bises et douce journée à toi.

      Supprimer
  31. c'est rassurant que le plus rapide ne gangne pas

    vive la lenteur !!!
    belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sachons prendre notre temps...

      C'est ce que j'espère pour tous.
      Belle et douce journée, Jeanne.

      Supprimer
  32. Oui mais elle a triché la tortue, sacrée coquine, j'ai bien aimé la version Quichottine :)
    Très bon dimanche, le mien sera style tortue ! au ralenti ...
    pourquoi donc courir en effet, c'est ma devise depuis toujours.
    Gros bisous
    Annick

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un dimanche au ralenti... j'aime bien l'idée si tu as peu prendre un peu de repos et profiter de ta journée.

      Gros bisous et douce soirée, Anniclick.
      Prends bien soin de toi.

      Supprimer
  33. Tu m'as fait peur j'ai cru que c'était la tortue qui allait finir dans la cocotte, sais-tu qu'on on en fait goûter à la Réunion à mon mari... et qu'il n'a pas pu refuser c'était son ex famille à l'époque, cela ne se faisait pas.. !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas sûre que je pourrais en manger...

      Même pour faire plaisir à mes hôtes. :(

      Merci pour ce partage, Katara.
      Bises et douce soirée.

      Supprimer
  34. Bon dimanche ma chère Quichottine et merci de ton imagination, qui elle ne sabre pas les moulins à vent tel le cher Don Quichotte
    je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce compliment, Nettoue.

      Passe une douce soirée. Je t'embrasse moi aussi.

      Supprimer
  35. je te souhaite une bonne soirée quichottine .....

    RépondreSupprimer
  36. Maintenant que le lièvre court encore , j'espère que tous ces hôtes n'aient pas envie d'une soupe de tortue ;)
    Bonne soirée Quichottine Bise (:-*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme Katara... ;)

      Celle-ci est trop coriace, il faudrait la cuire longtemps. :)

      Bises et douce soirée, Urban. Merci !

      Supprimer
  37. Elle n'avait qu'à dire : "Le premier arrivé à sa maison a gagné..."
    Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas sûre que le lièvre eût alors accepté. ;)

      Bonne semaine à toi aussi, Philippe. Merci !

      Supprimer
  38. Quelle merveille cette fable , j'ai vu Sieur La Fontaine sourire et approuver . Une tortue bien sage et généreuse qui , loin de vanter son succès , aide ce benêt de lièvre à sauver sa peau! Une belle leçon de sagesse !
    Douce soirée, bises Quichottine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu étais donc dans le secret des dieux ? Chouette !

      Merci pour ce joli compliment... mais je crois que la Tortue est surtout coquine et qu'elle lui joue un nouveau tour.

      Douce et belle soirée, Erato. Bisous.

      Supprimer
  39. Merci Madame La Fontaine....J'ai tjs pensé que vous défendiez la cause des femmes! Signé: la Tortue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ris..

      Mais un grand merci pour ce joli commentaire, Vita.

      Tu transmettras à Dame Tortue mes compliments.

      Bises et douce soirée.

      Supprimer
  40. Bonsoir ma Quichottine. Je lis tes billets toujours avec plaisir mais, comme ce soir encore, je ne peux dire que des banalités... J'aime beaucoup cette fable revisitée... Non seulement madame la tortue gagne mais fait fuir le lièvre !
    Pourrais-tu me dire si tu as reçu mon envoi... Je suis un peu inquiète. Bonne soirée, je t'embrasse très fort. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour ma Lili...

      Je suis navrée, je t'ai répondu un peu tardivement et je n'étais pas chez moi pour regarder le contenu de ma boîte à lettres.

      Mais oui, j'ai bien reçu ton envoi.

      Tes marque-pages sont superbes !! Merci infiniment.
      J'en ferai comme toujours bon usage.

      Tu ne dis pas que tes banalités... et je suis toujours très heureuse de te rencontrer sur mes pages ou les tiennes.

      Je t'embrasse très fort. Passe une douce soirée toi aussi. Merci encore.

      Supprimer
  41. Je passe un peu tard.... Mais dieu que j'ai aimé... Tu as vraiment du talent !!
    Très belle semaine avec bises de nous deux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis très heureuse que cela t'ait plu...

      Merci, Patriarch.

      Prends bien soin de toi et profite de ce mercredi paisible.

      Bisous affectueux à vous deux.

      Supprimer
  42. Bon début de semaine, Quichottine.
    Bisoux doux




    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Dom.

      Bisous doux et belle fin de semaine à toi.

      Supprimer
  43. Elle est très sympa cette suite, la tortue est décidément la plus rusée !
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai... :)

      Elle a des siècles de savoir faire. :)

      Bisous et douce journée à toi.

      Supprimer
  44. Il n'y a que toi chère bibliothécaire pour trouver cette épilogue si sympathique, je me suis rég
    alée
    douce soirée avec tout plein de bisous
    le matelot de la terre ferme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis heureuse qu'elle t'ait plue.

      Merci, Chatou.
      Douce soirée et plein de bisous à toi aussi.

      Supprimer
  45. bien La Fontaine à la sauce Quichottine...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que ce sont les rares sauces que je sache à peu près cuisiner. :)

      Merci, Annie.

      Bisous et douce soirée.

      Supprimer
  46. La course ou pas, en attendant ma Quichottine je t'ai taguée !!!
    GROS BISOUS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://bofutur.blogspot.fr/2013/02/tag-decole.html

      Je t'ai promis de le faire... mais sans doute pas aujourd'hui encore. :)

      Gros bisous et douce soirée à toi.

      Supprimer
  47. j'aime la fable "façon Quichottine"
    bisous....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Annick. Je suis contente qu'elle te plaise.

      Bisous et douce soirée.

      Supprimer
  48. Pour répondre à ton com, je n'ai pas de problèmes pour faire de com sur blogspot quand j'utilise mon compte google mais je n'arrive pas à mettre ma photo qui est pourtant sur mon compte google. J'ai des problèmes souvent quand je veux mettre mon nom et l'url de mon blog. Je suis sur mozilla car internet explorer n'est pas bien pour OB.
    Je pense qu'internet explorer doit être le chouchou de blogspot. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si c'est le chouhou, j'utilise aussi mozilla. :)

      Je suis contente que tu n'aies pas les mêmes problèmes que certains. Je ne sais pas répondre au sujet des avatars.

      C'est vrai que ce serait plus simple pour retrouver tes commentaires.

      Bises et douce journée, Martine. Merci d'avoir répondu ici. Ton message peut en intéresser d'autres.

      Supprimer
  49. Bon mardi, Quichottine !
    Bisoux doux


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Douce journée à toi aussi, Dom.
      Passe un bon mercredi.

      (pardon pour mon retard)

      Bisous, plein.

      Supprimer
  50. Bonne journée de mardi ,Quichottine ! Petite sortie ce matin et la journée s'annonce potable.... Bises de nous deux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La météo n'est pas toujours favorables à vos sorties matinales, mais c'est bien pour vous ces moments partagés avec d'autres.

      Bises et douce soirée à vous deux.

      Supprimer
  51. j'aime beaucoup et La Fontaine apprécierait. après, à chacun d'interpréter si l'épilogue est un conseil généreux ou une ruse
    bises et belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement, je penche pour une ruse de plus... mais c'est vrai que tout est possible.

      Je suis contente que cet épilogue te plaise.

      Merci, Jeanne. Bises et douce soirée.

      Supprimer
  52. Une fable revisitée à la mode de chez toi ... j'♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      Je suis ravie que cela te plaise.

      Bisous et douce soirée.

      Supprimer
  53. Je suis assez fan des fables de Jean de la Fontaine et encore un peu plus de tes lignes chère Tisseuse de rêves, t'embrasse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grand merci, Joëlle.

      Je t'embrasse fort. Passe une douce soirée.

      Supprimer
  54. je crois que l'on peut lui pardonner sa tricherie, pour ce vaniteux de lièvre.
    J'aime moi aussi Mr De La Fontaine, mais je préfère Quichottine bien plus rigolote .
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Dgidgi...

      Je pense que si La Fontaine existait aujourd'hui, il mettrait encore plus de piment dans ses fables...

      Gros bisous et douce soirée à toi.

      Supprimer
  55. Les écoliers ne savant pas tour non plus de monsieur de la Fontaine...notamment ses "essais érotiques"
    Bises ma belle amie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sympa ton article... J'aime...
      Bises

      Supprimer
    2. Je n'arrive pas à m'abonner à ta newsletter...

      Supprimer
    3. @ Nettoue

      Heureusement qu'ils ne sont pas encore étudiés dans les écoles... :(

      @ Jackie

      Pour la news, je ne sais pas... As-tu complété le formulaire (adresse et code de vérification) ? et, ensuite, as-tu cliqué sur le lien du courriel reçu après l'inscription pour la valider ?

      Il faut que je modifie ce courriel. Je crois qu'il est encore en anglais ici. :(

      Je t'ai fait renvoyer le mail... dis-moi si tu l'as bien reçu.

      Supprimer
  56. Bonne fin de soirée Quichottine Bisous (:-*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !

      Bonne soirée à toi aussi. Bisous. :)

      Supprimer
  57. je te souhaite un bonne soirée quichottine , je file au club photos ...bise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est super !
      Tu dois y faire de bonnes rencontres et trouver de nouvelles fonctionnalités...

      Bises et douce soirée.

      Supprimer
  58. Bonsoir Quichottine !
    FANNY

    RépondreSupprimer
  59. Réponses
    1. Merci.

      Passe une douce soirée, Dom, et prends bien soin de toi.
      Bisous doux.

      Supprimer
  60. Mes meilleurs souvenirs de lecture sont peut-être ceux de mon enfance... c'est toujours merveilleux de s'y retrouver plongé le temps d'une histoire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu en auras d'autres encore.

      On peut toujours retrouver son âme d'enfant devant un beau livre...

      Passe une douce soirée. Merci, Marc.

      Supprimer
  61. Bonne soirée chère Quichottine, décidément cette tortue est très maligne!
    tout plein de bisous
    le matelot de la terre ferme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci.

      Tout plein de bisous et douce soirée à toi aussi, Chatou.

      Supprimer
  62. heureusement qu'il avait dante derrière

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sûrement. :)

      L'enfer est toujours pavé de bonnes intentions.

      Bienvenu, Ysengrin.

      Supprimer
  63. Cricri a raison tu es douée ma belle et tes fables ramène à une enfance constructive comme il n'y en a plus guère maintenant !
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne faut pas être trop pessimiste, Nettoue.
      Je pense que tout n'est pas encore perdu.

      Je t'embrasse. Passe une douce soirée.

      Supprimer
  64. Intéressante cette fin inventée par toi. Si je l'avais lue étant petite, j'aurais aimé. En fait, quand on m'a raconté l'histoire, je voyais bien en regardant le dessin qui l'illustrait que la tortue avait de la ressource en elle. Elle est tellement bien tournée cette histoire. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Elisabeth.

      J'aurais aussi aimé la lire lorsque j'étais enfant. :)

      C'est un joli compliment.
      Passe une douce soirée toi aussi.

      Supprimer
  65. Etonnant exercice bien dans l'air du temps : écologie, locavore, choix de sociètè. En somme La Fontaine était un précurceur en laissant ouvertes les deifférentes déclinaisons de ses "morales" si on peut appeller celà ainsi? passe un bon week end . Après un long moment occupé dans le réel, cette petite pause avant la ligne d'arrivée est salutaire ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ignore ce que penserait La Fontaine de notre monde d'aujourd'hui.

      Je crois pourtant que ses fables continuent à être tout à fait d'actualité. Il en ajouterait d'autres. :)

      Merci, Pierre.
      Bonne reprise... J'espère que tout va bien maintenant et que tu es complètement remis.

      Douce et belle journée à toi.

      Supprimer
  66. Les commentaires de ce billet sont désormais fermés.

    Rendez-vous sur la "Page blanche", si vous désirez y laisser votre avis ou un message d'amitié.

    http://quichottine.blogspot.fr/2013/01/page-blanche.html

    RépondreSupprimer